Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Harkis: la France serait prête à présenter ses demandes à l’Algérie

© Sputnik / Aller dans la banque de photosla manifestation contre la guerre en Algérie
la manifestation contre la guerre en Algérie - Sputnik France
S'abonner
Paris aurait défini la teneur des demandes à soumettre aux autorités algériennes concernant la question des harkis. C’est ce qu’a confié le 11 octobre une source diplomatique française au quotidien arabophone algérien El Khabar, sans indiquer la nature et le nombre de ces demandes.

Selon le journal El Khabar, «une source diplomatique française a annoncé que la France allait présenter des demandes au gouvernement algérien au sujet des harkis».

Les drapeaux algérien et français sur un immeuble à Alger lors de la visite du Président Jacques Chirac en mars 2003 - Sputnik France
Algérie-France: l’ex-chef de la DGSE évoque deux raisons qui bloquent les relations
Évoquant la nature éventuelle de ces demandes françaises, le média a soutenu que «les communautés des harkis et des pieds noirs réclament ce qu'ils considèrent être leurs biens en Algérie». «Mais les autorités algériennes, appuyées par la majorité des citoyens, estiment que les Français d'Algérie et les supplétifs qui ont choisi le camp de la France ne peuvent pas revendiquer des biens qui reviennent de droit à l'Algérie libérée du joug colonial», a-t-il poursuivi.

Emmanuel Macron - Sputnik France
Après Maurice Audin, Macron reconnait et réhabilite les harkis dans leurs droits
La question de la restitution des prétendus biens des colons et des pieds noirs, ce que réclamerait la France, «ne pourrait en aucun cas servir de moyen de pression et de chantage, eu égard aux grands sacrifices consentis par le peuple algérien durant la révolution», a indiqué L'Organisation Nationale des Moudjahidine Algériens l'ONM par voie de communiqué le 10 juillet selon l'Algérie Presse Service (APS). Tous ces biens qui sont évoqués par la partie française «ont été spoliés de leurs propriétaires légitimes par la force et en vertu de lois iniques, a-t-il ajouté.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала