Disparition du journaliste saoudien: un groupe de médias qatari s’exprime officiellement

© AP Photo / Virginia MayoJamal Khashoggi
Jamal Khashoggi - Sputnik France
Le Centre de presse du Qatar a annoncé être préoccupé par le sort du journaliste Jamal Khashoggi qui n'a plus donné signe de vie depuis son entrée le 2 octobre dans le bâtiment du consulat saoudien à Istanbul.

Jamal Khashoggi - Sputnik France
La fiancée du journaliste saoudien disparu pose une condition pour rencontrer Trump
La disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi est une source d'inquiétude pour Doha, a déclaré le Centre de presse du Qatar dans un communiqué obtenu par Sputnik, réagissant ainsi à l'information relayée par certains médias saoudiens selon laquelle le gouvernement qatari serait impliqué dans cette mystérieuse disparition.

«C'est avec une vive préoccupation que nous suivons le sort et l'évolution de la situation autour de la disparition du journaliste Jamal Khashoggi avec l'espoir d'un dénouement sans délai, pour que le monde entier sache la vérité sans fard», annonce le document en question.

Le groupe de médias qatari a également appelé les organisations des droits de l'Homme et des défenseurs de la liberté d'expression à «adopter une position ferme dans l'affaire du journaliste Khashoggi et à demander une enquête transparente et indépendante en vue de trouver les personnes impliquées dans sa disparition, indépendamment des préjugés politiques.»

A customer tries on a Apple WatchApple Watch in an Apple store in Sydney on April 10, 2015 - Sputnik France
L'Apple Watch du journaliste saoudien aurait enregistré le moment de son assassinat
Les autorités qataries n'ont, quant à elles, pour le moment pas fait de déclaration officielle à ce sujet.

Virulent critique du pouvoir saoudien, M.Khashoggi n'a plus donné signe de vie depuis son entrée le 2 octobre dans le bâtiment du consulat saoudien à Istanbul. Selon sa fiancée qui l'y avait accompagné, il devait y obtenir des documents nécessaires pour leur mariage.

Des responsables turcs ont affirmé qu'il y avait été assassiné par des agents saoudiens.

Washington et Londres ont mis la pression sur l'Arabie saoudite et lui ont demandé des explications. Pour sa part, Riyad rejette les allégations turques tout en affirmant que le journaliste a quitté le bâtiment, sans preuve à l'appui.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала