Bruno Le Maire refuse d’aller à un sommet saoudien en raison de l’affaire Khashoggi

© AFP 2022 Hassan AmmarRiyad
Riyad - Sputnik France
Sur fond de l’affaire Jamal Khashoggi, Bruno Le Maire, le ministre français de l'Economie et des Finances, a déclaré qu’il n’assisterait pas à un sommet économique saoudien qui se déroulera prochainement à Riyad.

Bruno Le Maire a annulé sa participation à la deuxième édition du sommet Future Investment Initiative qui aura lieu du 23 au 25 octobre à Riyad, a-t-il déclaré sur Public Sénat.

«Je n'irai pas à Riyad la semaine prochaine», a dit le ministre.

«Les conditions ne sont pas réunies aujourd'hui pour que je me rende à Riyad», a-t-il ajouté, précisant que «le Président de la République l'a dit très clairement, les faits sont très graves».

Cette décision intervient alors dans le contexte de la disparition du journaliste saoudien critique du pouvoir Jamal Khashoggi.

À l'instar d'une série d'entreprises internationales, Google a plus tôt annoncé sa décision de se retirer de la liste des participants au sommet Future Investment Initiative qui se tiendra fin octobre à Riyad. 

Personas con retratos del periodista saudí Jamal Khashoggi protestan en Washington - Sputnik France
Un média turc affirme que Khashoggi a été décapité après s’être fait couper les doigts
Auparavant, le président-directeur général de la banque JPMorgan Chase Jamie Dimon, ainsi que le président du conseil d'administration de Ford Motor Company Bill Ford, les PDG des entreprises d'investissement BlackRock Laurence Fink et de Blackstone Stephen Schwarzman avaient également refusé de participer au sommet à Riyad. De plus, The Financial Times, l'agence Bloomberg, CNN et CNBC se sont retirés de la liste des sponsors du sommet, selon The Guardian.

La directrice du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a repoussé un voyage prévu au Proche-Orient, qui comportait une étape en Arabie saoudite et sa participation à la conférence.

Virulent critique du pouvoir saoudien, M.Khashoggi n'a plus donné signe de vie depuis son entrée le 2 octobre dans le bâtiment du consulat saoudien à Istanbul. Selon sa fiancée qui l'y avait accompagné, il devait y obtenir des documents nécessaires pour leur mariage.

Des responsables turcs ont affirmé qu'il y avait été assassiné par des agents saoudiens. Pour sa part, Riyad rejette les allégations turques tout en affirmant que le journaliste a quitté le bâtiment.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала