Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une exposition de peintres amateurs ouvre ses portes à Damas

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosDamas
Damas - Sputnik France
S'abonner
Une exposition de tableaux peints par des civils et des soldats syriens a ouvert ses portes à Damas. Selon les visiteurs, il est important en temps de guerre de ne pas oublier l’art, notamment la peinture.

Une nouvelle exposition de tableaux peints par des peintres amateurs, civils et militaires, a ouvert ses portes dans la capitale du pays.

Nabi Habeel Mosque: Tomb of Abel son of Adam and Eve, Syria - Sputnik France
Des touristes et des pèlerins reviennent sur la tombe d’Abel, en Syrie (images)

«Je dessine depuis que j'ai 15 ans. Je suis ingénieur en construction, je travaille dans le département de l'information. Plusieurs de mes amis ont été tués durant la guerre en défendant la patrie contre les terroristes. C'est une preuve que je n'oublierai pas mes amis, que nous espérons la victoire sur tout le territoire de la Syrie et que nous sommes pour la paix», a déclaré le colonel de l'armée syrienne Ali Eyman, qui a peint certains tableaux présentés à cette exposition.

L'entrée de l'exposition est gratuite.

«Pendant la guerre, il est très important que les gens continuent à peindre. Mais aussi et surtout, c'est des personnes particulières, des militaires. En général, les peintres qui font de tels tableaux, ils se battent à côté des soldats pour la défense de la patrie. C'est très bien qu'il y ait de telles expositions, surtout pendant la guerre», a commenté un visiteur.

Syrie - Sputnik France
Reconstruction syrienne: l’Occident fera-t-il finalement sa «part du travail»?

À l'exposition, il y a aussi des peintures qui ne représentent pas la guerre, par exemple, des paysages urbains, des vues d'églises et de mosquées. Née sans mains, l'artiste Doa Bosta peint avec ses pieds. Elle n'expose volontairement pas de tableaux relatifs à la guerre.

«Quand je suis née, j'étais déjà sans mains et j'ai appris à utiliser mes pieds pour dessiner et pour travailler. Je peins avec mes pieds et j'ai réalisé tout ce que je voulais. Il y a quelques tableaux sur la guerre, mais ici je ne les expose pas parce que je ne connais pas vraiment la guerre. La vie, que je vis, n'est pas la guerre», a expliqué la peintre.

Il s'agit de la deuxième exposition de peintres amateurs à Damas depuis le début de la guerre en Syrie, alors qu'avant cette manifestation se tenait annuellement.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала