Assad favorable au développement des relations entre les peuples européens et la Syrie

© AFP 2022 Louai BesharaPeople walk near a portrait of Syrian President Bashar al-Assad hanging in a street in the Syrian capital Damascus on May 31, 2018.
People walk near a portrait of Syrian President Bashar al-Assad hanging in a street in the Syrian capital Damascus on May 31, 2018. - Sputnik France
La Syrie donnera son aval à tous les efforts ayant pour but d’instaurer de bonnes relations avec les peuples européens, a déclaré Bachar el-Assad.

La Syrie accueillera tout effort visant à l'établissement de bonnes relations avec les peuples européens, a annoncé l'agence SANA en citant le Président syrien.

Lors de sa rencontre avec une délégation polonaise conduite par le député de la Diète Pawel Skutecki, le Président syrien a signalé que l'erreur de nombreux États européens dans leur attitude envers la Syrie consistait dans l'ignorance des événements réels.

«La connaissance par un gouvernement ou une administration de la situation réelle contribue à la mise au point d'une politique correcte dans l'intérêt de son peuple et de la défense de ce dernier», a déclaré Bachar el-Assad.

Il a rappelé que «pendant 7 ans, la Syrie a fait face au terrorisme et aux ingérences agressives dans le contexte des sanctions économiques, de l'isolement et du boycott».

L'élu polonais a annoncé, pour sa part, son intention de créer un comité interparlementaire polono-syrien en vue de contribuer au renforcement des relations bilatérales.

Situation en Syrie - Sputnik France
Quels pays reconstruiront la Syrie? Damas met les points sur les i
Selon le journal Al-Watan, les pourparlers ont porté sur la contribution de la Pologne à la reconstruction de la Syrie, notamment en ce qui concerne les foyers pour les réfugiés syriens rapatriés.

Des spécialistes ont calculé que la rénovation des infrastructures exigerait entre 260 et 1.000 milliards d'euros, les destructions étant très importantes.

D'après les estimations actuelles, la reconstruction nécessitera entre 10 et 15 ans. Vladimir Poutine estime pour sa part que l'Occident devrait financer la reconstruction de la Syrie. Angela Merkel a, par exemple, insisté sur la création de fonds appropriés et sur la levée des sanctions frappant Damas, ceci n'étant possible qu'après la mise en place d'un «gouvernement légitime». Le Président russe espère toutefois que les Européens feront des concessions, puisqu'ils ont intérêt à ce que les réfugiés syriens rentrent le plus vite possible chez eux.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала