Berlin appelle à refonder la sécurité internationale avec Washington, Pékin et Moscou

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a proposé de revoir le régime de contrôle des armements ainsi que le processus de désarmement afin de préserver la paix en Europe, a-t-il expliqué dans un article pour le magazine allemand Der Spiegel.

Le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, a évoqué quatre propositions sur «la politique de maîtrise des armements et de désarmement» censées contribuer à «maintenir la paix en Europe» et «créer une nouvelle confiance entre l'Europe, les États-Unis, la Russie et la Chine», lit-on dans le magazine allemand Der Spiegel.

Ainsi, selon M.Maas, le renoncement au Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) éliminerait l'un des plus grands succès dans le domaine du désarmement. Par conséquent, contrairement aux États-Unis, l'Allemagne et ses alliés européens défendront sa préservation, a souligné le ministre.

«Parce qu'il s'agit d'intérêts importants de l'Europe», a-t-il déclaré.

Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev - Sputnik France
La rupture du Traité FNI «pourrait mettre le monde au seuil d’une nouvelle apocalypse»
Il a donc énuméré quatre points sur lesquels, à son avis, la sécurité internationale devrait être fondée. Parmi ceux-ci figurent notamment le retour à la pratique de l'échange de données entre les États-Unis, l'Europe et la Russie, la prédominance des intérêts communs sur la «méfiance mutuelle», le contrôle exhaustif des informations sur les missiles, y compris les missiles de croisière, ainsi qu'une pression exercée sur la Chine pour renforcer la transparence des problèmes de contrôle des armes.

Dans le même temps, M. Maas a souligné la nécessité de tenir compte de la percée technologique dans le développement des armements, car ce qui semblait auparavant être de la science-fiction pourrait bientôt devenir, selon lui, une «réalité mortelle» pour le monde entier.

«L'Allemagne doit rester une force de paix: nous défendrons le désarmement et le contrôle des armes avec persistance et vigueur. Ce n'est qu'ainsi que l'on pourra mettre fin à une course mondiale aux armements. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons assurer la paix en Europe», a conclu le chef de la diplomatie allemande. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала