Sanctions contre Téhéran: les USA introduisent des exceptions temporaires pour huit pays

© AP Photo / J. Scott ApplewhiteSecretary of State Mike Pompeo speaks at the Heritage Foundation, a conservative public policy think tank, in Washington, Monday, May 21, 2018
Secretary of State Mike Pompeo speaks at the Heritage Foundation, a conservative public policy think tank, in Washington, Monday, May 21, 2018 - Sputnik France
La Chine, la Corée du Sud et la Turquie sont parmi les huit pays qui ne seront temporairement pas soumis aux mesures restrictives imposées par les États-Unis concernant l’Iran, a annoncé le secrétaire d'État américain Mike Pompeo.

Après avoir remis en vigueur aujourd'hui des sanctions contre Téhéran, Washington a annoncé des dérogations temporaires pour huits États:

«Les exceptions sont la Chine, la Corée du Sud, la Grèce, l'Inde, l'Italie, le Japon,Taiwan et la Turquie. Chacun de ces pays a fait la preuve qu'il achetait considérablement moins de brut iranien depuis les derniers six mois»», a précisé aux journalistes le secrétaire d'État américain Mike Pompeo.

Graffiti anti-USA à Téhéran - Sputnik France
Washington menace de punir ceux qui contourneront ses sanctions contre l'Iran
Au total, «plus de 20 pays importateurs de pétrole ont déjà réduit à zéro leurs importations [de pétrole iranien, ndlr] et ont ainsi fermé le marché à un million de barils [de brut iranien, ndlr]», a poursuivi M.Pompeo. Actuellement, les États-Unis «mènent des pourparlers avec d'autres pays pour leur faire réduire aussi à zéro» leurs acquisitions.

La centrale nucléaire de Bouchehr et deux autres projets nucléaires civils ne sont pas non plus soumis aux mesures américaines.

Selon lui, les autorités iraniennes devraient «soit modifier entièrement leur comportement», soit s'attendre à un «effondrement» économique, tandis que les mesures introduites lundi «accélèreront une réduction des échanges internationaux avec l'Iran».

Les États-Unis ont ciblé plus de 700 personnes et organisations, dont des banques, des avions et des navires, dans la nouvelle liste de sanctions adoptées contre l'Iran, a annoncé lundi le département du Trésor dans un communiqué. Le document ajoute d'ailleurs que les sanctions imposeront «une pression financière sans précédent au régime iranien», ce qui permettra «de convenir d'un accord global qui empêchera de manière permanente l'Iran d'acquérir des armes nucléaires et mettra fin au développement de missiles balistiques par l'Iran».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала