La diplomatie russe explique à l’ambassadeur autrichien comment interagir avec la Russie

© Sputnik . Maksim BlinovВид на здание Министерства иностранных дел Российской Федерации с Бородинского моста в Москве
Вид на здание Министерства иностранных дел Российской Федерации с Бородинского моста в Москве - Sputnik France
Le ministère russe des Affaires étrangères a remis une note de protestation à l’ambassadeur d’Autriche suite aux accusations d’espionnage en faveur de Moscou portées récemment contre un ex-colonel autrichien.

Convoqué ce vendredi au ministère russe des Affaires étrangères, l’ambassadeur d’Autriche a reçu une note de protestation en réponse aux actions des autorités de son pays qui accusent un ex-colonel autrichien d’avoir espionné en faveur de Moscou, indique un communiqué du ministère.

«Nous nous sommes dit étonnés par le fait que nos partenaires autrichiens avaient choisi de ne pas discuter avec nous leurs soupçons par les voies de dialogue établies, mais avaient malheureusement recouru à la méthode habituelle pour de nombreux pays occidentaux: une fuite sensationnelle d'informations dans les médias et une demande publique adressée à Moscou de donner des explications», souligne le document.

parlement autrichien - Sputnik France
Un ex-colonel autrichien soupçonné d'espionnage en faveur de la Russie

Selon les diplomates, les actions de Vienne basées sur des «soupçons infondés» ont compliqué les relations entre les deux pays qui étaient marquées auparavant par une «dynamique positive».

La convocation de l'ambassadeur autrichien Johannes Eigner a eu lieu après que Vienne, plus tôt dans la journée, a convoqué l'ambassadeur russe dans le cadre de l’affaire en question. En plus, la chef de la diplomatie autrichienne, Karin Kneissl, a dans la journée annulé son déplacement à Moscou prévu début décembre.

Plus tôt dans la journée, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a déclaré que les partenaires occidentaux de la Russie avaient «pris pour règle de ne plus recourir à la diplomatie traditionnelle, mais à celle du "haut-parleur"».

Rappelons que le journal autrichien Kronen Zeitung a affirmé ce vendredi que l'espion présumé aurait été arrêté. À en croire le média, l'homme, dont le nom n'est pas cité, était chargé de collecter des données concernant l'armée de l'air autrichienne, ses systèmes d'artillerie, la crise migratoire ainsi que des informations détaillées sur de nombreux militaires autrichiens de haut rang. Toutes les deux semaines, il aurait été en relation avec son contact russe, à savoir avec un homme appelé Youri. Selon le chancelier autrichien Sebastian Kurz, l'ex-colonel aurait commencé ses activités d'espionnage dans les années 1990.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала