Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Entendre» Mars: un lever de soleil martien converti en musique (vidéo)

S'abonner
À présent, on peut entendre ce qui se passe sur la planète rouge au lever du jour: deux scientifiques ont créé et publié une mélodie à partir des données fournies par le robot martien Opportunity.

Les chercheurs Domenico Vicinanza de l'université Anglia Ruskin et Genevieve Williams de l'université d’Exeter ont composé une bande sonore du 5000e lever de soleil passé par le robot Opportunity sur Mars.

Le résultat de leur travail est une mélodie de deux minutes intitulée «Paysages sonores de Mars» qui crée une ambiance extraterrestre.

Le rover martien Opportunity pris en photo par la caméra HiRiSe installée sur la sonde MRO - Sputnik France
Perdu sur Mars depuis juin, le rover Opportunity enfin retrouvé (image)
Pour créer cette œuvre «martienne», les scientifiques ont utilisé la méthode dite de sonification des données, la représentation de données sous forme de sons.

Ils ont scanné une image envoyée par Opportunity (pixel par pixel et de gauche à droite) en utilisant un algorithme qui permet d’attribuer une note d’une certaine durée à chaque élément de l’image. Les chercheurs ont pris en compte la luminosité et la couleur des pixels, ainsi que les données sur l’altitude du terrain.

«La sonification d'image est une technique très souple d’exploration de la science. Elle peut être utilisée dans plusieurs domaines, allant de l'étude de certaines caractéristiques des surfaces et atmosphères planétaires à l'analyse des changements climatiques ou à la détection d'éruptions volcaniques», note Domenico Vicinanza, directeur du groupe Sound and Game Engineering à l’université Anglia Ruskin.

Le physicien-musicien Vicinanza avait précédemment composé des mélodies à partir de la transposition de données sur le boson de Higgs,…

… ainsi que des données envoyées en 37 ans par les sondes interstellaires Voyager 1 et Voyager 2.

En 2014, il avait en outre composé, à l’occasion du 60e anniversaire du CERN, une œuvre de 12 minutes pour harpe, guitare, deux violons, clavier, clarinette et flûte basée sur les données enregistrées entre 2010 et 2013 par quatre détecteurs, ALICE, ATLAS, CMS et LHCb, du Grand collisionneur de hadrons (LHC).


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала