Damas riposte aux violations de cessez-le-feu des extrémistes autour de Hama

En réponse aux violations, constantes selon elle, du régime de cessez-le-feu instauré en Syrie, Damas a frappé des positions d’extrémistes dans le nord du gouvernorat de Hama.

L'armée syrienne a frappé des positions d'extrémistes dans le nord du gouvernorat de Hama en réponse à leurs attaques, a indiqué à Sputnik une source militaire syrienne.

Idlib - Sputnik France
Une attaque repoussée près de la zone démilitarisée d'Idlib, d'après la TV syrienne
«Les organisations terroristes ne cessent de violer le régime de cessez-le-feu, y compris dans les environs de Hama», a déclaré la source.

La télévision nationale de la République arabe syrienne a annoncé que l'armée avait pilonné des positions d'extrémistes dans quatre villages du gouvernorat. Les extrémistes auraient également tiré avec des mortiers sur le quartier résidentiel Minyan d'Alep, blessant plusieurs habitants.

La limite administrative entre les gouvernorats de Hama et d'Idlib fait partie de la zone démilitarisée d'Idlib. Cette zone a été créée conformément à l'entente à laquelle sont parvenus la Russie et la Turquie en septembre dernier à Sotchi. La «zone démilitarisée» doit servir de zone tampon entre les territoires d'Idlib, contrôlés par les extrémistes, et ceux tenus par Damas tout autour.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала