Matériels militaires gelés: l’ennemi inattendu de l’Otan en Norvège

© AFP 2022 Robin van Lonkhuijsen / ANP The Dutch marine vessel Hr. Ms. Johan de Witt is loaded with vehicles and goods in Den Helder on October 15, 2018. The amphibious transport ship will participate in the NATO exercise Trident Juncture in Norway.
The Dutch marine vessel Hr. Ms. Johan de Witt is loaded with vehicles and goods in Den Helder on October 15, 2018. The amphibious transport ship will participate in the NATO exercise Trident Juncture in Norway. - Sputnik France
Lors des exercices de l’Otan qui se sont achevés le 7 novembre en Norvège, le froid a mis hors service des matériels militaires, a indiqué le secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg. Par ailleurs, des soldats de plusieurs Etats membres ont souffert de ne pas avoir de vêtements adaptés aux conditions climatiques.

Trident Juncture 2018 - Sputnik France
Quatre blessés lors d'exercices de l'Otan, selon des médias
Le froid a été un sérieux défi pour certains matériels militaires de l'Otan lors des exercices Trident Juncture en Norvège, a reconnu mardi le secrétaire général de l'Alliance atlantique Jens Stoltenberg.

«Nos commandants ont remarqué que des véhicules étaient mis hors service à cause du froid. Nous avons commencé à utiliser l'impression 3D pour fabriquer des pièces. Elles peuvent être livrées immédiatement sans nécessité d'attendre qu'elles arrivent d'un entrepôt éloigné», a déclaré M.Stoltenberg en marge du forum Otan-Industrie à Berlin.

Des soldats de pays du Sud se sont aussi plaints du froid. Selon le ministère de la Défense de Slovénie, des militaires de ce pays portaient des uniformes et des chaussures qui «ne les protégeaient pas du froid et l'humidité qui règnent en Norvège». Des soldats monténégrins ont également reconnu qu'ils ne s'attendaient pas à des températures aussi basses.

La frégate KNM Helge Ingstad immergée - Sputnik France
La frégate norvégienne disparaît sous l’eau après sa collision avec un pétrolier (vidéo)
Le climat norvégien n'a pas été le seul problème. Jeudi dernier, la frégate norvégienne Helge Instadt est entrée en collision avec le pétrolier maltais Sola TS. Ce mardi, elle a coulé, Huit personnes ont été blessées dans cet accident, selon les autorités locales.

Un autre problème auquel se sont heurtés les soldats de l'Alliance lors des manœuvres militaires a été le dysfonctionnement du GPS dans le nord de la Finlande. Sans attendre les résultats de l'enquête, Juha Sipilä, chef du gouvernement finlandais, a fait porter la responsabilité de ces défaillances à la Russie.

De 25 octobre à 7 novembre, l'Otan a mené en Norvège ses exercices Trident Juncture, les plus importants organisés par l'Alliance depuis la fin de la guerre froide. Au total, 50.000 militaires, venus des 29 pays membres de l'Otan, ainsi que des États partenaires, parmi lesquels la Suède et la Finlande, ont pris part à ces entraînements.

D'après le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg, les exercices Trident Juncture devaient censés envoyer «un message clair à tout adversaire potentiel»: «L'Otan ne cherche pas la confrontation mais elle sera prête à défendre tous les alliés contre toutes les menaces».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала