La nouvelle traduction italienne du Notre Père approuvée par les évêques de la péninsule

Pour éviter les fausses interprétations de la prière Notre Père, le pape François a proposé il y a un an de modifier la traduction italienne d'une de ses phrases. La nouvelle version du texte a été récemment acceptée par les prélats italiens et doit maintenant recevoir l'aval définitif du Saint-Siège.

A l'issue de leur assemblée générale annuelle, les évêques italiens ont approuvé la traduction italienne de la troisième édition du missel romain qui contient entre autre la dernière version de la prière Notre Père, écrit Il Giornale.

Le Pape - Sputnik France
«Cette mauvaise phrase»: le Pape François propose de modifier le «Notre Père»

Les changements concernent la première partie de la dernière phrase du texte par laquelle les fidèles prient Dieu pour qu'il ne le « laisse pas entrer en tentation ». Dans le texte révisé, la demande «ne nous mène pas à la tentation» [non indurci in tentazione] est remplacée par «ne nous abandonne pas à la tentation» [non ne abbandonarci alla tentazione].

Cette nouvelle traduction a été préparée après que le Pape François a critiqué le 6 décembre 2017 la version italienne de la prière.

«Ce n'est pas une bonne traduction […] Même les Français ont changé le texte avec une traduction qui dit "ne nous laisse pas entrer en tentation". C'est moi qui tombe et pas Lui qui me conduit vers la tentation pour voir comment je tomberai. Un père ne ferait pas cela : un père aide immédiatement son enfant à se relever», a-t-il alors déclaré dans une interview accordée à la télévision catholique italienne TV2000 dont le texte est cité par La Croix.

Le texte de la nouvelle édition du missel romain sera maintenant soumis au Saint-Siège pour que les mesures appropriées soient prises. Après cela, la nouvelle version de notre Père entrera en vigueur.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала