Caen: des gendarmes dispersent avec des lacrymos un millier de «gilets jaunes»

© AFP 2022 CHARLY TRIBALLEAU A man throws a projectile on Caen's circular road on November 18, 2018 in Caen, northwestern France, on a second day of action after a nationwide popular initiated day of protest called "yellow vest" (Gilets Jaunes in French) movement against high fuel prices which has mushroomed into a widespread protest against stagnant spending power under French President.
A man throws a projectile on Caen's circular road on November 18, 2018 in Caen, northwestern France, on a second day of action after a nationwide popular initiated day of protest called yellow vest (Gilets Jaunes in French) movement against high fuel prices which has mushroomed into a widespread protest against stagnant spending power under French President. - Sputnik France
Les forces de l'ordre sont intervenues dimanche après-midi au niveau de l'échangeur d'Ifs au sud de Caen pour disperser un millier de «gilets jaunes», notamment au moyen de gaz lacrymogène, a informé l'AFP.

Lancée samedi matin à travers toute la France, la mobilisation des «gilets jaunes» s'est poursuivie dimanche. Neuf cars de gendarmes se sont rendus au niveau de l'échangeur d'Ifs au sud de Caen, le plus important point de blocage autour de l'agglomération dimanche.

Les gendarmes ont usé de gaz lacrymogène pour disperser un milliers de «gilets jaunes» qui, plus tôt dans la journée, y ont installé un barrage filtrant laissant passer les véhicules au compte-gouttes, selon l'AFP.

Samedi soir, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, avait tiré un premier bilan des manifestations du 17 novembre faisant état de 282.000 personnes dans toute la France. Cette mobilisation a fait un mort et 227 blessés. Dimanche, il a revu à la hausse le nombre de participants en indiquant qu'il y avait eu jusqu'à 287.710 personnes sur 2.034 sites.

Gilets jaunes - Sputnik France
Loin des «funérailles de Johnny»: un ministre évalue le bilan des «gilets jaunes»

Néanmoins, de nombreux internautes français estiment que les chiffres officiels sont sous-estimés. Cet avis est partagé notamment par un syndicat de la police qui a indiqué qu'à 16h00 il y avait «plus d'un million de manifestants […] partout en France».

Les «gilets jaunes», qui protestent contre la hausse des taxes sur le carburant et la baisse du pouvoir d'achat, ont bloqué samedi des autoroutes, des ronds-points et des hypermarchés. Des «gilets jaunes» se sont aussi rendus près de l'Élysée, où les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes pour les repousser. Quelque 3.500 personnes sont restées mobilisées dans la nuit de samedi à dimanche. Sur certains sites, les manifestations ont repris ce dimanche.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала