Le «bon flic» Macron face aux «gilets jaunes»: le Net prédit un «dialogue de sourds»

© Sputnik"Gilets jaunes" non loin de l'Élysée
Gilets jaunes non loin de l'Élysée - Sputnik France
Face aux actions des «gilets jaunes», le Président de la République a dit aspirer à un «dialogue», alors que le ministre de l'Intérieur a durci le ton, promettant des déblocages. Le Net a été rapide à déchiffrer les positions des hommes politiques et supposer quelles seront les conséquences de ces initiatives.

S'exprimant mardi en Belgique sur le mouvement des «gilets jaunes», Emmanuel Macron a estimé que c'était uniquement «par le dialogue» et «l'explication» qu'on parviendrait à mettre fin aux actions de cette sorte. Les réactions des internautes ne se sont pas fait attendre.

Les approches contraires d'Emmanuel Macron et de Christophe Castaner ne sont pas passées inaperçues, ce dernier assurant que les forces de l'ordre allaient procéder à des déblocages.

La notion même de dialogue a été mise en cause par certains.

A demonstrator of the Yellow Vests movement (Gilets Jaunes) distributes tracts to a car driver on November 18, 2018 at the border point with Belgium in Crespin near Valenciennes, northern France, a day after a nationwide protest against high fuel prices. - Sputnik France
Deuxième victime en marge des barrages des «gilets jaunes»: un motard meurt dans la Drôme
Les manifestations du 17 novembre ont réuni, selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, 287.710 personnes sur 2.034 sites. Ces chiffres sont néanmoins contestés par les organisateurs et l'opposition. Pour le syndicat France police-Policiers en colère, 1,3 million de «gilets jaunes» sont descendus dans les rues. Après trois jours de mobilisation des «gilets jaunes», les manifestants ont continué ce mardi à bloquer des routes pour protester contre les taxes et la baisse du pouvoir d'achat.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала