Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les symboles religieux devraient bientôt être bannis des tribunaux de Basse-Saxe

S'abonner
Le gouvernement de Basse-Saxe envisage d’interdire aux juges et procureurs de porter des vêtements et symboles religieux au cours des audiences. Un projet de loi en ce sens est actuellement élaboré pour assurer l’impartialité du pouvoir judiciaire dans ce land fédéral, indique la Deutsche Welle.

Femme en voile - Sputnik France
Croiser des femmes voilées en Finlande devient courant? Une ethnologue avance une réponse
En Allemagne, le gouvernement de Basse-Saxe élabore un projet de loi pour interdire aux juges et procureurs de porter des vêtements et symboles religieux dans les salles d'audiences de ce land fédéral, annonce la Deutsche Welle (DW).

Selon ses promoteurs, cette mesure est destinée à souligner que les juges et les procureurs sont neutres et ne font preuve d'aucune partialité motivée par la religion. Cette initiative a été soutenue par la ministre de la Justice de Basse-Saxe Barbara Havliza.

«Tout le monde dans les tribunaux doit comprendre que les convictions idéologiques ou religieuses des juges et des procureurs n'y ont pas leur place», a-t-elle déclaré à la DW.

un niqab - Sputnik France
«Question de sécurité»: le Net commente l’avis de l’Onu sur le niqab en France
Katarina Barley, ministre fédérale allemande de la Justice et de la Protection des consommateurs, s'est également prononcée en faveur de ce projet.

«Les tribunaux rendent leurs décisions indépendamment des convictions religieuses. Cette neutralité doit être visible de l'extérieur», a-t-elle affirmé ce mardi dans une interview accordée au quotidien régional Neue Osnabrücker Zeitung.

Selon l'Association allemande des juges (DRB) interrogée par la DW, les représentants du pouvoir judiciaire ne peuvent arborer de symboles religieux ou idéologiques.

A woman wearing a niqab, a type of full veil, as she walks in a street in the center of Roubaix, northern France, on January 9, 2014. - Sputnik France
«Inch’allah», l’enquête coup de poing sur l’islamisation de la Seine-Saint-Denis
Auparavant, plusieurs tribunaux allemands avaient pris des décisions visant à faire respecter la laïcité dans les établissements publics. En mars, un tribunal de Munich a confirmé le verdict du Tribunal régional supérieur de Bavière qui avait interdit à une stagiaire musulmane de porter un foulard lors des audiences.

En mai, un tribunal de Berlin a entériné l'interdiction faite par les autorités locales à une enseignante d'une école primaire de porter un foulard en classe.

De hauts responsables allemands soutiennent toutefois la position inverse. En avril, le Ministre-président de Bavière a ordonné d'accrocher des crucifix dans tous les bâtiments publics. Il a été critiqué par des législateurs et des représentants de l'Eglise catholique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала