Affaire Khashoggi: la CIA détiendrait la preuve de l'implication de Mohamed ben Salmane

La directrice de la CIA a annoncé à des responsables turcs posséder un enregistrement dans lequel le prince héritier saoudien donne l'ordre de «faire taire» Jamal Khashoggi, selon un journaliste turc travaillant pour le quotidien Hurriyet.

Jamal Khashoggi - Sputnik France
Un journal turc publie les prétendus enregistrements de la mort de Jamal Khashoggi
La CIA dispose d'un enregistrement sonore dans lequel le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane ordonne de «faire taire» le journaliste dissident saoudien Jamal Khashoggi «au plus vite», a affirmé jeudi le quotidien turc Hurriyet.

Selon le journaliste Abdoulkadir Selvi, la directrice de la CIA Gina Haspel a annoncé à des représentants officiels turcs qu'elle possédait cet enregistrement. Dans le même temps, un responsable du gouvernement turc contacté par l'agence Reuters a indiqué ne disposer d'aucune information à ce sujet.

La semaine dernière, The Washington Post a rapporté que la CIA avait conclu que c'était bien Mohammed ben Salmane qui avait ordonné l'assassinat de Jamal Khashoggi.

Jamal Khashoggi - Sputnik France
Affaire Khashoggi: Ankara remet à Washington une liste des personnes à extrader
Pour sa part, Donald Trump a estimé mardi que la CIA n'avait pas établi la responsabilité du prince héritier saoudien avec une certitude absolue tout en réaffirmant sa volonté de rester un «partenaire fiable» de Riyad.

Jamal Khashoggi a été tué le 2 octobre au consulat saoudien à Istanbul où il s'était rendu pour effectuer des démarches administratives. Après avoir d'abord nié le meurtre, les autorités saoudiennes ont fini par reconnaître que l'éditorialiste avait trouvé la mort lors d'une opération «non autorisée». Plus d'un mois et demi après sa mort, son corps n'a toujours pas été retrouvé.

21 suspects ont été arrêtés dans le cadre de l'affaire, selon le bureau du procureur général à Riyad. Onze de ces suspects ont été inculpés, et le procureur général a requis la peine de mort à l'encontre de cinq d'entre eux, accusés d'avoir «ordonné et commis le crime».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала