Un séisme aurait provoqué le rapprochement des deux parties de la Nouvelle-Zélande

Le séisme de 2016 aurait provoqué le déplacement des plaques tectoniques et aurait rapproché l’Île du Nord et l’Île du Sud en Nouvelle Zélande de 35 centimètres, selon des scientifiques néo-zélandais.

Le séisme de 2016 en Nouvelle Zélande aurait rapproché l'Île du Nord et l'Île du Sud, telle est la conclusion tirée par les scientifiques de l'Institut royal de recherche de Nouvelle-Zélande, GNS Science. Par ailleurs, la ville de Nelson, qui se trouve dans la partie la plus élevée de l'Île du Sud, est descendue de 20 millimètres d'altitude, comme le précise le communiqué de presse, consultable sur le site Phys.org.

Un séisme de magnitude 6,2 à 7,4 sur l'échelle de Richter s'était produit en Nouvelle-Zélande le 14 novembre 2016, avec un épicentre situé à 39 kilomètres au sud-ouest de la ville de Kaikoura. La catastrophe avait tué deux personnes.

Национальный парк Эгмонт в Новой Зеландии - Sputnik France
La Nouvelle-Zélande évoque plusieurs morts et blessés dans le séisme
Les tremblements de terre sont venus de l'intérieur de l'île du Sud jusqu'au détroit de Cook, parcourant une distance de 170 kilomètres en 74 secondes. Dans le même temps, un système de 25 lignes de faille s'est formé, ce qui rend difficile l'identification de la cause des changements. Selon les géologues, la distance entre les deux îles aurait diminué de 35 centimètres.

La Nouvelle-Zélande se trouve dans une zone de collision entre les plaques tectoniques Indo-Australienne et Pacifique. C'est là que se trouve l'anneau de feu volcanique du Pacifique, et plus de 15.000 tremblements de terre s'y produisent chaque année, bien qu'une centaine seulement se fassent ressentir.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала