L’Ukraine met son armée en état d’alerte après l’incident près de la Crimée

© Sputnik . Alexei Kudenko / Aller dans la banque de photosUkraine
Ukraine - Sputnik France
À la suite de l’incident naval entre l’Ukraine et la Russie dans le détroit de Kertch qui sépare la mer d'Azov de la mer Noire, l’Ukraine a mobilisé ses forces armées. La Russie affirme qu’il s’agit d’une provocation et demande une réunion du Conseil de sécurité de l’Onu.

L'armée ukrainienne a été mise en état d'alerte, a annoncé le service de presse du ministère ukrainien de la Défense.

Dans ce communiqué, le ministère affirme que cette démarche a été prise suite à la décision du Conseil ukrainien de la sécurité nationale et de la défense, qui avait donné son feu vert à la proclamation de la loi martiale.

Un navire ukrainien qui a violé l’espace maritime russe près de la Crimée - Sputnik France
Navires ukrainiens en mer Noire: Moscou en appelle au Conseil de sécurité de l’Onu
Le Service de sécurité d'Ukraine (SBU) a lui aussi été alerté.

Le trafic maritime a repris ce matin dans le détroit de Kertch, reliant la mer Noire à celle d'Azov, après l'incident naval qui s'est produit dimanche, a annoncé à Sputnik le patron des ports de Crimée, Alexeï Volkov. La circulation via le détroit avait été suspendue dimanche pour des raisons de sécurité.

Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé dimanche matin la frontière russe, effectuant des manœuvres dangereuses et refusant d'exécuter les ordres des garde-côtes. Le département du FSB pour la Crimée a invoqué la violation des articles 19 et 21 de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.

Le détroit de Kertch fermé pour les bateaux civils à des fins de sécurité - Sputnik France
FSB: trois navires ukrainiens ayant violé la frontière russe arraisonnés en mer Noire
Vers 19h00 heure de Moscou (17h00 heure de Paris), les vaisseaux ont entrepris une nouvelle tentative d'effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les garde-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter, a fait savoir le Service russe de sécurité (FSB). Trois militaires ukrainiens ont été blessés, puis ont reçu des soins médicaux, leurs jours ne sont pas en danger.

Le FSB a promis de publier prochainement des preuves confirmant qu'il s'agissait de la provocation mise en œuvre par Kiev et par la Marine ukrainienne dans les eaux de la mer Noire.

La Russie a ouvert une affaire pénale à la suite de la violation de sa frontière d'État. À sa demande, le Conseil de sécurité de l'Onu se réunira ce lundi à 17h, heure de Paris.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала