Les Champs-Élysées «la poubelle avenue du monde»: le Net plaisante sur les «gilets jaunes»

© SputnikLes «gilets jaunes» entament l’acte 2 de la mobilisation à Paris, 24 novembre 2018
Les «gilets jaunes» entament l’acte 2 de la mobilisation à Paris, 24 novembre 2018 - Sputnik France
À la veille d'un nouveau samedi qui promet d'être assez mouvementé en raison de la mobilisation prévue des «gilets jaunes», les internautes font toujours preuve d'autant d'humour et «remettent le couvert».

À l'issue de leur entretien avec le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, mardi 27 novembre, les deux représentants des «gilets jaunes» ont confirmé l'appel à une nouvelle manifestation le samedi 1er décembre, notamment à Paris sur les Champs-Elysées.

Dans l'attente de cette nouvelle démonstration de force, les internautes analysent les précédentes sans perdre de temps et multiplient les blagues et les trollings.

Certains publient des photos prises au hasard ou des images qui conviennent on ne peut mieux à la situation.

D'autres reviennent sur la désormais célèbre phrase que le Président de la République a prononcée dans le cadre de l'affaire Benalla en juillet dernier: «Le seul responsable, c'est moi et moi seul […] Qu'ils viennent me chercher.»

Plusieurs internautes rappellent que la situation aurait pu être drôle si elle n'était pas si triste.

Ceux qui maîtrisent la technique du dessin donnent à admirer leurs traits d'humour.

D'autres publient une seule petite phrase pour faire sourire les internautes.

Ministère de l'Ecologie - Sputnik France
Un «gilet jaune» filme secrètement la rencontre avec le ministre de l'Écologie (vidéo)
Dans son discours à la Nation tenu le mardi 27 novembre à la suite des violentes manifestations à Paris, Emmanuel Macron a assuré avoir vu les difficultés des Français tout en réitérant qu'il n'allait pas lever les taxes sur le carburant pour autant.

Depuis le 17 novembre, les «gilets jaunes» organisent des manifestations dans toute la France, bloquant des routes ou occupant des ronds-points. Ils étaient 282.000 mobilisés le 17 novembre et encore quelque 106.000 le 24 novembre, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, que les «gilets jaunes» considèrent comme très sous-estimés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала