Le soutien aux «gilets jaunes» ne faiblit pas malgré les scènes de violence

© SputnikGilets jaunes le 1 décembre à Paris
Gilets jaunes le 1 décembre à Paris - Sputnik France
Depuis les plusieurs semaines que dure la mobilisation des «gilets jaunes», opposés à l'origine à la hausse des taxes sur le carburant, le soutien massif au mouvement est loin de baisser. Selon un sondage Harris Interactive pour RTL et M6, 72% des Français soutiennent les manifestants.

Les débordements à Paris ne semblent pas altérer l'image du mouvement des «gilets jaunes». Plus de sept Français sur dix (72%) soutiennent les manifestants, comme en témoigne le sondage Harris Interactive pour RTL et M6, réalisé après les violences de samedi à Paris et dans d'autres villes de France.

Un rassemblement des gilets jaunes du 1er décembre à Paris - Sputnik France
«Gilets jaunes»: la mobilisation du 1er décembre plus forte que celle du samedi précédent
À 85%, les personnes interrogées désapprouvent cependant le recours à la violence, selon cette enquête publiée lundi.

Près de 90% des Français estiment par ailleurs que le gouvernement n'a pas été «à la hauteur des événements».

L'étude d'Harris Interactive a été réalisée dimanche, en ligne, auprès d'un échantillon représentatif de 1.016 personnes, des Français âgés de 18 ans et plus.

Les précédents sondages avaient donné des résultats variables, selon la question posée. Le 28 novembre, les conclusions d'un sondage Odoxa-Dentsu Consulting relevaient que 84% des Français trouvaient «justifié» le mouvement des «gilets jaunes». Une étude Ifop publiée six jours avant affirmait que les manifestants recueillaient un «soutien» auprès de seulement 42% de la population.

Bruno Le Maire - Sputnik France
«Gilets jaunes»: Bruno Le Maire appelle à accélérer la baisse des impôts en France
Samedi, la troisième journée de manifestations organisée depuis le 17 novembre a donné lieu à des violences, notamment à Paris, qui ont entraîné l'interpellation de 412 personnes et provoqué 133 blessés, dont 23 parmi les forces de l'ordre, selon la préfecture.

Un automobiliste a été tué dans la nuit de samedi à dimanche à Arles (Bouches-du-Rhône) dans un carambolage provoqué par un bouchon dû à un barrage de «gilets jaunes» sur une route départementale.

Selon Benjamin Griveaux, le gouvernement étudie toutes les options pour éviter de nouvelles scènes d'émeutes, y compris la piste de l'instauration de l'état d'urgence.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала