Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Marrakech, c’est non!»: des Gilets jaunes opposés au pacte sur les migrations (vidéo)

© AFP 2021 JEAN-PHILIPPE KSIAZEKUne manifestation des Gilets jaunes à Lyon (8 décembre 2018)
Une manifestation des Gilets jaunes à Lyon (8 décembre 2018) - Sputnik France
S'abonner
La hausse des taxes sur les carburants et la baisse du pouvoir d’achat ne sont pas les seuls motifs des actions des Gilets jaunes en France. A Lyon, des manifestants ont défilé contre le Pacte de Marrakech sur les migrations.

À Lyon, des Gilets jaunes ont protesté ce samedi, entre autres, contre le Pacte de Marrakech sur les migrations qui devrait être adopté la semaine prochaine au Maroc en présence du secrétaire d’État aux affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne.

Les manifestants entonnant la Marseillaise ont défilé sous une banderole «Marrakech, c’est non!».

Marrakech - Sputnik France
Au Maroc, le Pacte de l’Onu sur les migrations serait adopté sans Macron
​Programmée pour les 10 et 11 décembre, la conférence de Marrakech devrait «formellement entériner» le Pacte mondial sur les migrations de l'Onu avant une «résolution prévue à l’Assemblée générale» des Nations Unies le 19 décembre.

Le texte d’environ 40 pages détaille 23 objectifs dont: «lutter contre les facteurs négatifs et les problèmes structurels qui poussent des personnes à quitter leur pays d'origine», «sauver des vies», «ne recourir au placement en rétention administrative des migrants qu'en dernier ressort», ou «assurer l'accès des migrants aux services de base».

​Selon des médias, des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre à Lyon et les CRS ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser des groupes de jeunes réunis au centre de la ville.

​​Au total, l’acte 4 des Gilets jaunes en France a mobilisé ce samedi plus de 125.000 personnes, d’après les données annoncées samedi soir par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

La gendarmerie a mobilisé 12 véhicules blindés, 89.000 membres des forces de l'ordre sont déployés dans tout le pays, dont 8.000 à Paris. Les chiffres de mobilisation des forces de l'ordre sont sans précédent depuis le soulèvement étudiant de Mai 1968, note Reuters, précisant que l'effectif est en augmentation de plus de 70% par rapport au 1er décembre.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала