Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le parlement kosovar a voté en faveur de la création d’une force armée

© Sputnik . Iliya Pitalev / Aller dans la banque de photosUn point de contrôle à la sortie de Pristina
Un point de contrôle à la sortie de Pristina - Sputnik France
S'abonner
Le parlement de la république autoproclamée du Kosovo a adopté vendredi en deuxième lecture un ensemble de lois prévoyant le changement de mission de la Force de sécurité du Kosovo (KSF) et sa transformation en l'armée nationale du pays.

105 des députés présents au parlement de la république autoproclamée du Kosovo ont voté vendredi en faveur de l’adoption des lois relatives à la création d’une armée du pays. Il s’agit notamment de la loi sur les forces armées du Kosovo, de celle sur le service dans les forces armées du Kosovo ainsi que de celle relative au ministère de la Défense.

Ainsi, après la transformation de la Force de sécurité du Kosovo, ses effectifs pourraient atteindre les 5.000 engagés à temps plein, auxquels s'ajouteraient 3.000 réservistes. De 1999 à aujourd'hui, la sécurité de la république autoproclamée du Kosovo a été assurée par les militaires de l’Otan. 

Les projets de loi ont été adoptées à l'unanimité des personnes présentes, les parlementaires de la minorité serbe Liste serbe ayant boycotté cette initiative. Avant de voter pour chacun des projets de loi, les parlementaires ont approuvé des dizaines d'amendements.

Dans le même temps, l’Otan dit regretter cette initiative, adoptée en dépit des préoccupations de l’Alliance, dont le Conseil sera désormais «contraint de réexaminer le niveau d'engagement de l'Otan auprès de la Force de sécurité du Kosovo».

Cependant, en dépit de cette initiative, la partie serbe a déclaré vouloir continuer «sur le chemin de la paix et de la stabilité», selon la première ministre serbe, Ana Brnabic.

Jens Stoltenberg - Sputnik France
L’Otan regrette la décision du Kosovo de créer une armée
En 1999, la confrontation armée entre les militaires albanais de l'Armée de libération du Kosovo (UÇK), d'une part, et l'armée et la police serbes, de l'autre, avaient abouti aux bombardements de la Yougoslavie par l'Otan.

Les 17 et 18 mars 2004 avaient éclaté au Kosovo-Métochie des pogroms ainsi qu'une vague d'exactions anti-serbes et anti-orthodoxes sous les yeux des représentants de l'Otan et de l'Onu.

Le parlement kosovar a unilatéralement proclamé l'indépendance du Kosovo par rapport à la Serbie en février 2008. À l'heure actuelle, 105 pays reconnaissent le Kosovo, alors que Pristina affirme qu'il y en a 117. Plus de 60 pays sont contre la reconnaissance du Kosovo, parmi lesquels la Chine, l'Inde, Israël, la Russie et cinq pays membres de l'UE.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала