Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’Algérie refuse le rapatriement de la dépouille de Cherif Chekkat

© AFP 2021 PATRICK HERTZOGLa police au marché de Noël de Strasbourg après la fusillade du 11 décembre 2018
La police au marché de Noël de Strasbourg après la fusillade du 11 décembre 2018 - Sputnik France
S'abonner
Conformément à sa doctrine en matière de terrorisme, l’Algérie n’accepte pas le rapatriement de la dépouille de Cherif Chekkat, a confié le 20 décembre une source au site d’information Tout sur l’Algérie.

La demande du père de Cherif Chekkat, l'auteur de l'attaque du marché de Noël à Strasbourg, de rapatrier le corps de son fils en Algérie, est rejetée par les autorités algériennes, a rapporté le 20 décembre le site d'information Tout sur l'Algérie (TSA), citant une source proche du dossier.

«Dès qu'il a commis cet acte terroriste, il s'est coupé de la mère patrie», a déclaré la source en précisant que Cherif Chekkat n'était plus considéré comme un Algérien. «Conformément à la doctrine algérienne concernant cette question», les autorités du pays refuseront la requête de rapatriement du corps, a-t-elle ajouté.

Des migrants syriens - Sputnik France
Après sa défaite en Syrie, Daech a-t-il l’Algérie dans sa ligne de mire?
À plusieurs reprises, l'Algérie a refusé les demandes de rapatriement de corps de terroristes algériens morts à l'étranger, à l'instar du cas Mohamed Merah.

Ce n'est pas la première fois que la question des dépouilles des terroristes se pose en France. En 2016, le conseil d'État avait rendu une décision autorisant un maire à refuser l'autorisation d'inhumation dans un cimetière communal, pour prévenir notamment des troubles à l'ordre public, et ce, «quelles que puissent être les circonstances».

Un drone - Sputnik France
L’armée algérienne fait le point sur ses drones armés à 100% Made in Algeria (images)
Un homme a ouvert le feu le 11 décembre rue des Orfèvres à Strasbourg, près du marché de Noël, avant de prendre la fuite. Le principal suspect de l'attentat de Strasbourg, Cherif Chekatt, 29 ans, a été abattu par la police dans la soirée du jeudi 13 décembre, après 50 heures de traque. D'après différentes sources, il était fiché S. Selon son père, il défendait les thèses et les actions de Daech*. L'attaque a fait, selon le dernier bilan, cinq morts et plusieurs blessés.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала