Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un nouveau cas de décapitation au Maroc, deux semaines après la mort des deux Scandinaves

S'abonner
Des informations sur un nouveau crime sanglant secouent le Maroc, moins de deux semaines après la découverte des corps de deux femmes scandinaves, dont l’une a été décapitée, dans le sud du pays. Cette fois, une femme a été décapitée dans le Moyen-Atlas, d’après des médias marocains.

La police marocaine enquête sur les circonstances de la mort d’une jeune femme, d’une vingtaine d’années, dont le corps sans tête a été retrouvé le vendredi 28 décembre à Oued Ifrane, dans la région d’Ifrane (Moyen-Atlas), annoncent des médias locaux.

Марокко восточная Марракеш - Sputnik France
Maroc: un Suisse arrêté en lien avec le meurtre des deux touristes scandinaves
Ce crime a été commis moins de deux semaines après la découverte des corps de deux randonneuses scandinaves, une Danoise et une Norvégienne, dans le sud du Maroc. 

La région du Moyen-Atlas a été placée en alerte maximale et les autorités ont déployé des forces de sécurité pour retrouver les auteurs de ce crime et leurs éventuels complices. Selon le site marocain Yabiladi.com, la gendarmerie a arrêté un suspect dans la nuit du 29 au 30 décembre qui serait déjà passé aux aveux.

Le 17 décembre, les corps de Louisa Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, ont été retrouvés sur un site touristique isolé à Imlil, à une soixantaine de kilomètres de Marrakech. Les deux victimes portaient des traces de violences à l’arme blanche au cou. L’une avait été décapitée. Selon Euronews, 18 personnes sont derrière les barreaux, dont les quatre suspects directs, inspirés par Daech*. La cellule aurait été totalement démantelée.

Rabat - Sputnik France
La jeune Norvégienne tuée au Maroc aurait mis en ligne une vidéo anti-islamophobie
Le 20 décembre, un compte Twitter, présumé lié aux réseaux terroristes islamistes et suspendu depuis, diffusait une vidéo de deux minutes où l'on voyait les quatre auteurs présumés de l'assassinat, coiffés de calottes, drapeau de Daech* en arrière-plan, prêter allégeance au chef du groupe terroriste, Abu Bakr al-Baghdadi. Se définissant comme des «soldats du Califat au Maroc», les hommes promettaient d'accomplir une action «douloureuse» contre le Maroc.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала