Curieux vide: cet endroit de notre Système solaire que les planètes «évitent»

CC0 / UKT2 / Le Cosmos
Le Cosmos - Sputnik France
Le curieux vide en astéroïdes et planètes entre le Soleil et Mercure intrigue les astronomes depuis des années. De récentes études supposent que cette absence est liée aux vents solaires et migrations planétaires.

Les corps célestes qui se trouvent entre les planètes qui font partie du Système solaire sont observés par les astronomes depuis des décennies. Lors de leurs observations, les scientifiques ont découvert une singularité de notre Système solaire qu'il n'y a ni planète, ni astéroïde entre Mercure et le Soleil, selon le site d'information Futura-Sciences.

Système solaire - Sputnik France
Découverte de Farout, la planète de notre système la plus éloignée du Soleil

Par contre, des exoplanètes se trouvent sur des orbites qui, comparées au cas du Système solaire, seraient à l'intérieur de l'orbite de Mercure. Selon les recherches récentes, les astronomes supposent que cela pourrait être lié aux vents solaires et migrations planétaires.

L'astronome Christopher Spalding a publié un article sur le site arXiv, où il explique que le vent solaire originel était plus fort que celui d'aujourd'hui et qu'il aurait éjecté les «briques» de la construction planétaire occupant la région entre le Soleil et Mercure au tout début de la formation du Système solaire.

Terre et Mars - Sputnik France
Salut de la Planète rouge: la sonde InSight a fait son premier selfie sur Mars (photo)
Le scientifique a réalisé des simulations informatiques et des calculs afin d'estimer la force du souffle du vent solaire contre des objets de 10, 100 et 1.000 mètres. Ainsi, il a découvert que ces corps avaient tendance à être éjectés loin du Soleil. À cause de leur masse, cela aurait aussi conduit les plus gros corps à être propulsés sur des orbites plus lointaines, selon Futura-Sciences.

Une autre raison probable de l'absence de planètes entre le Soleil et Mercure pourrait être liée à l'effet de la migration supposée de Jupiter vers le Soleil, d'après les recherches de Christopher Spalding.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала