«Sous le couvert» des USA: suite à l’attaque israélienne, Damas s’adresse à l’Onu

© Sputnik . Dmitry Vinogradov / Aller dans la banque de photosDamas
Damas - Sputnik France
La diplomatie syrienne a adressé des missives à l’Onu dans lesquelles elle appelle cette institution internationale à prévenir la réédition des attaques aériennes israéliennes sur son sol.

Une attaque de l’aviation israélienne contre les alentours de Damas ayant été rapportée dans la nuit de vendredi à samedi, le ministère syrien des Affaires étrangères a adressé des missives à l’Onu. Dans le texte, il pointe que les autorités de l’État hébreu essaient de fuir le règlement des problèmes internes et profitent de la couverture des États-Unis.

«Cette agression perfide s’inscrit dans le cadre des tentatives d’Israël de prolonger la crise et la guerre contre les terroristes en Syrie et de relever le moral des restes de groupes terroristes», indique la lettre, citée par le service de presse du ministère.

Et de pointer que de telles attaques n’étaient possibles que grâce à la couverture «militaire, politique et médiatique fournie par l’administration américaine».

La diplomatie syrienne a en outre réitéré sa demande que l’Onu prenne des mesures urgentes pour prévenir la réédition d’attaques israéliennes.

Banilieue sud de Damas, image d'illustration - Sputnik France
En vidéo: la DCA syrienne en action pour repousser une attaque de missiles près de Damas
Selon la chaîne de télévision syrienne Ikhbariya, la Force aérienne et spatiale israélienne a tiré des missiles à 23h15 (21h15 GMT). La DCA syrienne a riposté en interceptant «la plupart» des projectiles, mais l'attaque a tout de même touché un hangar de l'aéroport, d'après une source militaire citée par l’agence Sana.

Ce nouveau bombardement intervient quelques semaines après l'intervention israélienne contre la banlieue de Damas, qui avait fait le 25 décembre trois blessés parmi les militaires syriens. L'attaque avait été effectuée depuis l'espace aérien libanais. Il s'agissait ainsi des premières frappes menées depuis que Donald Trump a annoncé le retrait des troupes américaines de Syrie. Vendredi 11 janvier, la coalition en a engagé la procédure.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала