Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une jeune Saoudienne fuyant sa famille accueillie au Canada

© REUTERS / Carlos OsorioRahaf Mohammed Al-Qunun et la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland à l'aéroport de Toronto
Rahaf Mohammed Al-Qunun et  la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland à l'aéroport de Toronto - Sputnik France
S'abonner
Après avoir mobilisé les réseaux sociaux et sensibilisé la communauté internationale, la jeune Saoudienne Rahaf Mohammed Al-Qunun a trouvé asile au Canada où elle est arrivée samedi cherchant la protection contre sa famille qu'elle accuse d'abus physiques et psychologiques, indique The Toronto Star.

L'adolescente saoudienne de 18 ans Rahaf Mohammed Al-Qunun, qui a attiré grâce aux réseaux sociaux l'attention du monde entier après avoir fui sa famille en Thaïlande, est arrivée samedi matin à l'aéroport de Toronto, où elle a été accueillie par la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland, annonce The Toronto Star.

«C'est Rahaf Al-Qunun […]. Et elle souhaite que les Canadiens sachent qu'elle est arrivée dans sa nouvelle maison. Mais son voyage a été très long et fatigant et elle préférerait donc ne pas répondre aux questions aujourd'hui. Alors s'il vous plaît respecter cela. C'est une jeune femme courageuse qui a vécu beaucoup de choses et elle va maintenant aller dans sa nouvelle maison», a-t-elle déclaré.

Femme saoudienne - Sputnik France
Une Saoudienne craignant pour sa vie chez elle reconnue comme réfugiée par l'Onu

Pour rappel, le 5 janvier, la jeune femme a fui sa famille lors d'un voyage au Koweït. Cherchant à atteindre l'Australie, elle a fait une escale à Bangkok en Thaïlande où elle a été arrêtée par des responsables saoudiens et koweïtiens qui l'auraient privée de son passeport. La jeune fille s'est alors barricadée dans un hôtel près de l'aéroport et a lancé une campagne sur Twitter qui a attiré l'attention du monde entier sur son cas.

Dans une vidéo envoyée au Haut Commissariat aux réfugiés (HCR), elle a déclaré qu'elle ne quitterait pas la chambre sans avoir rencontré l'organisation. Elle a affirmé en particulier craindre d'être emprisonnée si elle retourne en Arabie saoudite: «Je suis sûre à 100% qu'ils me tueront dès ma sortie d'une prison saoudienne».

Suite à la mobilisation des réseaux sociaux, la jeune femme a été placée sous la protection du HCR et les autorités thaïlandaises ont renoncé à l'expulser. Citant le chef de la police migratoire de Thaïlande, Surachate Hakparn, Associated Press écrit que plusieurs pays dont l'Australie étaient prêts à accorder l'asile à Rahaf Al-Qunun, mais elle a finalement choisi le Canada.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала