Trump rompt le silence sur ses rencontres avec Poutine, qui se seraient tenues à huis clos

© Sputnik . Sergueï Gouneev / Aller dans la banque de photosPoutine et Trump au sommet d'Helsinki
Poutine et Trump au sommet d'Helsinki - Sputnik France
Donald Trump a réfuté samedi les informations véhiculées par les médias sympathisants des Démocrates, selon lesquelles il aurait dissimulé certains détails de ses conversations en tête-à-tête avec Vladimir Poutine.

Samedi 12 janvier, The Washington Post relatait, citant ses propres sources, que Donald Trump avait dissimulé à son administration certains détails de ses conversations avec Poutine, tenues à cinq endroits différents au cours des deux dernières années. Le Président américain s'est empressé de nier ces allégations dans un entretien à Fox News.

«C'était une excellente conversation. Je n'ai rien à dissimuler… The Washington Post est en premier lieu un lobbyiste d'Amazon», a indiqué Trump.

Donald Trump - Sputnik France
Trump se défoule contre le FBI suite aux révélations du New York Times
Il a tenu à souligner qu'il avait eu des entretiens en tête-à-tête avec les dirigeants de tous les pays sans exception, sans que «personne en dise quelque chose». «Tout le monde sait qu'il n'y avait aucune collusion [avec la Russie, ndlr]», a ajouté Trump.

Selon The Washington Post, ses sources n'ont notamment pas réussi à obtenir un compte-rendu fiable de la rencontre de deux heures entre les deux Présidents qui avait eu lieu à Helsinki, à laquelle les représentants de l'administration américaine n'avaient pas assisté.

Un soldat américain debout sur un blindé en Syrie - Sputnik France
Un conseiller de Trump conditionne le retrait américain de Syrie
L'enquête sur la supposée ingérence de Moscou dans l'élection présidentielle américaine de 2016 et les prétendus liens entre la campagne de Trump et la Russie est menée par le procureur spécial Robert Mueller et le Congrès américain. Auparavant, M.Mueller en était arrivé à la conclusion qu'il n'y avait pas eu de collusion entre l'équipe électorale de Trump et le gouvernement russe.

La Russie a, à plusieurs reprises, démenti toute ingérence dans les affaires intérieures d'autres pays ainsi que toute tentative d'exercer une influence sur les processus électoraux. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a qualifié ces allégations d'«absolument infondées».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала