Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Castaner promet d’équiper les forces de l’ordre avec des LBD de caméras-piétons

S'abonner
Alors que les Gilets jaunes appellent de nouveau à manifester ce samedi et face à la polémique autour de l’utilisation des lanceurs de balle de défense par les forces d’ordre, Christophe Castaner a annoncé mardi devant l’Assemblée nationale qu’elles seraient en plus équipées de caméras-piétons.

L'usage des lanceurs de balle de défense (LBD) ainsi que le nombre des victimes parmi les manifestants, qui augmente après chaque acte du mouvement des Gilets jaunes, continuent de nourrir la colère contre les forces d'ordre qui utilisent ces armes.

Suite à ces débats, le ministre Christophe Castaner a fait savoir ce mardi lors de son discours devant la commission des lois à l'Assemblée nationale en lien avec la loi «anti-casseurs» que dès samedi prochain tous les membres des forces d'ordre équipés de LBD seront également munis de caméras-piétons ou de moyens d'enregistrement vidéo.

Ainsi, en équipant de caméras-piétons les forces de l'ordre dotées de LBD, Christophe Castaner estime que cela est un pas vers davantage de transparence sur l'utilisation de cette arme décriée par les manifestants.

Le ministre français a précisé devant les députés que ces caméras devront être activées «au moment de l'usage des LBD» afin qu'en cas de débat, «on puisse produire ces images y compris dans le cadre judiciaire», selon l'AFP.

La seule réserve de Castaner concerne les cas où les forces de l'ordre «seraient bousculées, à terre, je ne leur en voudrais pas d'utiliser une arme de défense pour garantir leur propre défense».

Gilets jaunes à Paris, le 19 janvier 2019 - Sputnik France
Gilet jaune mutilé à vie: «Ce n'est pas normal de faire ça à un peuple» (vidéo)

«On va tester cela, ce n'est pas définitif. Si je le fais, c'est parce que j'ai toute confiance dans la façon dont ils l'utilisent», a-t-il conclu devant l'Assemblée nationale.

Face à la taxe sur les prix du carburant, de nombreux Français sont descendus dans les rues depuis le 17 novembre 2018. Les mobilisations des Gilets jaunes ont régulièrement dégénéré en affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Ces dernières ont souvent eu recours aux gaz lacrymogènes, à des grenades de désencerclement ou assourdissantes ainsi qu'à des tirs de lanceurs de balle de défense (LBD).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала