Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Garde nationale déploie des blindés dans un des quartiers de Caracas, selon des médias

© AFP 2021 Juan Barreto Military police officers patrol the streets of Tumeremo, town in the Venezuelan state of Bolivar, on March 10, 2016.
Military police officers patrol the streets of Tumeremo, town in the Venezuelan state of Bolivar, on March 10, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Après que l'opposant Juan Guaido s’est autoproclamé Président du Venezuela, la Garde nationale vénézuélienne a déployé des véhicules blindés dans le quartier de Caracas où sont rassemblés des manifestants, ont annoncé des médias locaux.

Des véhicules blindés sont entrés dans le quartier de Caracas où, pendant la journée, le président du parlement, Guaido, a prêté serment en s'autoproclamant Président, a signalé le portal Nacional. La Garde nationale tente de retenir les personnes étant descendues manifester contre le Président vénézuélien Nicolas Maduro. Des véhicules blindés sont entrés dans un quartier de Caracas (municipalité de Chacao), a annoncé le portail vénézuélien Nacional.

La police à Caracas (23 janvier 2019) - Sputnik France
Défense vénézuélienne: l'armée défendra la Constitution, pas un Président imposé
Juan Guaido a prêté serment dans la municipalité de Chacao aujourd'hui. Cette autoproclamation a été reconnue par les États-Unis, le Brésil, l'Argentine, le Paraguay et plusieurs autres pays. La Turquie et la Bolivie ont d'ores et déjà apportées leur soutien à Nicolas Maduro.

Les faits se sont produits peu après que s'est achevé l'allocution de Nicolas Maduro devant ses soutiens, où il a rappelé être le seul Président constitutionnel.

L'opposant Juan Guaido, renvoyé mardi du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé mercredi «Président en exercice» du pays et a prêté serment. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim» et a déclaré qu'il utiliserait tous les outils économiques et diplomatiques pour «rétablir la démocratie au Venezuela».

Nicolas Maduro a estimé que Washington avait essayé d'organiser un coup d'État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec ce pays, donnant 72 heures à ses diplomates pour quitter le territoire vénézuélien. M.Maduro a qualifié M.Guaido de Président non-constitutionnel.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала