Venezuela: les diplomates US refusant de partir risquent de s’éclairer à la bougie

Si les diplomates des États-Unis, avec lesquels le Venezuela a rompu ses relations, refusent de quitter le pays, l’ambassade US pourra rencontrer des problèmes d’alimentation en énergie, avertit le président de l'Assemblée nationale constituante vénézuélienne.

Les employés de l'ambassade des États-Unis à Caracas risquent de se voir privés d'alimentation en électricité et en gaz s'ils refusent de quitter le pays, a déclaré le président de l'Assemblée nationale constituante Diosdado Cabello.

Jean-Luc Melenchon - Sputnik France
Venezuela: Jean-Luc Mélenchon dénonce une «tentative de coup d'Etat»
«Ils disent qu'ils ne partiront pas parce qu'ils ne reconnaissent pas le Président [Maduro]… Et si un jour ce secteur se voyait privé d'électricité, de gaz, au vu des problèmes que connaît actuellement le pays», a déclaré M.Cabello.

Selon lui, s'il n‘y a pas de relations diplomatiques, il n'y a pas de privilèges non plus.

L'opposant Juan Guaido, renvoyé mardi du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé mercredi «Président en exercice» du pays et a prêté serment. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim» et a déclaré qu'il utiliserait tous les outils économiques et diplomatiques pour «rétablir la démocratie au Venezuela».

Juan Guaido - Sputnik France
EN DIRECT: l'opposant Juan Guaido s'autoproclame Président du Vénézuela, Trump approuve
Nicolas Maduro a estimé que Washington avait essayé d'organiser un coup d'État au Venezuela et a rompu les relations diplomatiques avec ce pays, donnant 72 heures à ses diplomates pour quitter le territoire vénézuélien. M.Maduro a qualifié M.Guaido de Président non-constitutionnel.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала