Deux mois de viol collectif: le calvaire infligé à une Belge par six Tunisiens en Italie

Une Belge de 32 ans a fait l’objet de sévices de la part de six Tunisiens pendant deux mois en Italie, selon des médias italiens et belges. Les ravisseurs et tortionnaires présumés ont été arrêtés.

La police italienne a arrêté six ressortissants tunisiens suspectés d'avoir enlevé, séquestré et violé une Belge de 32 ans, rapportent des médias européens.

Violences - Sputnik France
Au Maroc, la justice reconnaît pour la première fois le viol conjugal, selon des médias
La jeune femme serait allée à la rencontre des hommes parce qu'elle voulait acheter de la drogue, dans la ville de Sanremo, en Ligurie (nord-ouest). Les individus l'ont alors piégée et séquestrée, selon La Stampa.

La femme aurait vécu un véritable calvaire pendant deux mois, attachée à un lit et contrainte à avoir des rapports sexuels non consentis, selon ses propres déclarations à la police. Les Tunisiens, qui ont vu en leur victime une source de revenus, ont laissé d'autres hommes la violer contre rémunération.

Les ravisseurs, qui ont fini par libérer leur victime, sont déjà connus de la police pour divers délits. Ils devront désormais répondre de plusieurs chefs d'inculpation, dont enlèvement, violences sexuelles en groupe, exploitation sexuelle et proxénétisme.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала