Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Marine Le Pen: l’UE veut le divorce «le plus douloureux possible» pour le Royaume-Uni

© REUTERS / Philippe LaurensonMarine Le Pen, la líder del Frente Nacional y candidata a la presidencia francesa
Marine Le Pen, la líder del Frente Nacional y candidata a la presidencia francesa - Sputnik France
S'abonner
Invitée ce dimanche sur BFM TV Marine Le Pen a estimé que Bruxelles avait la volonté de «recréer une forme de guerre civile en Irlande». La présidente du Rassemblement national a également fait remarquer que l’UE voulait que «le divorce soit le plus douloureux possible» pour le Royaume-Uni.

Les conditions du divorce entre l'Union européenne et le Royaume-Uni dans le cadre du Brexit proposées par Bruxelles ont pour but de relancer une sorte «de guerre civile en Irlande», a déclaré Marine Le Pen interrogée ce dimanche BFM Politique.

«L'Union européenne, en réalité, cherche à recréer une forme de guerre civile en Irlande […], de raviver le conflit qui existe en Irlande», a martelé Mme Le Pen, interrompue à un moment une de ses deux intervieweuses qui voulait préciser si c'était bien le cas.

La présidente du Rassemblement national a alors tenu à souligner:

«Oui, je vous le confirme, je l'affirme.»

Répondant par la suite à la question de savoir quel en était l'intérêt de Bruxelles, Marine Le Pen a affirmé:

«De les punir [les Britanniques, ndlr]. Il faut les punir, il faut les punir, il faut que le divorce soit le plus douloureux possible. Il n'y a qu'un malheur. […] Le divorce risque d'être très douloureux, mais beaucoup plus pour l'Union européenne, que pour la Grande-Bretagne.»

Après un vote parlementaire sur le Brexit le mardi 29 janvier, Theresa May a été chargée par les législateurs de substituer la clause irlandaise du Backstop dans l'accord de retrait de l'UE par le Royaume-Uni à une solution alternative. Le Backstop est un «filet de sécurité» censé éviter le rétablissement d'une frontière entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord après le Brexit. Cependant, des représentants de l'UE ont déclaré que cette clause ne ferait l'objet d'aucune renégociation.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала