Deux enfants apatrides d’un couple djihadiste obtiennent un visa humanitaire en Belgique

© AP Photo / Geert Vanden WijngaertLe drapeau belge
Le drapeau belge - Sputnik France
Deux fillettes de 2 et 4 ans sont arrivées le 4 février en Belgique, où elles vivront désormais avec leur grand-mère. Leur mère est actuellement emprisonnée en Turquie tandis que leur père est décédé en 2016, après être parti faire le djihad en Syrie.

Deux enfants d'un couple de combattants de Daech* sont arrivées le 4 février à Liège afin de rejoindre leur grand-mère, informe la Radio-Télévision belge de la Communauté française (RTBF). Il s'agit de deux fillettes de 2 et 4 ans.

Paris - Sputnik France
Un ex-djihadiste toulousain raconte «tout ce qu'il sait» sur la cellule de Daech en France
Leur mère a été arrêtée en janvier 2018 alors qu'elle passait la frontière turque et condamnée à 10 ans de prison pour terrorisme.

Leur père est décédé en mars 2016 en Syrie où il était parti faire le djihad.

Depuis l'emprisonnement de leur mère, les enfants étaient hébergées chez des proches de la famille en Turquie.

C'est grâce à leur grand-mère maternelle, Rachma Ayad, que ces deux enfants apatrides ont obtenu des visas humanitaires belges. Elle a dû prouver leur lien de parenté grâce à un test ADN.

Selon la Vlaamse Radio- en Televisieomroeporganisatie (VRT), la justice a permis aux fillettes de venir vivre chez leur grand-mère.

La RTBF indique que, depuis 2017, la Belgique a rapatrié 11 enfants. Tous étaient déjà en Turquie au moment de leur rapatriement.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала