Traité de «lâche assassin», François de Rugy répond à Brigitte Bardot

© AP Photo / Jacques BrinonBrigitte Bardot
Brigitte Bardot - Sputnik France
Engagée dans la lutte pour les droits des animaux, l’actrice française a rédigé une lettre dénonçant la décision de prolonger la chasse aux oies sauvages. Elle en accuse le ministre de la Transition écologique qui, selon elle, «s’agenouille» devant les chasseurs.

Dans une lettre postée sur la page Facebook de la fondation Brigitte Bardot et adressée au ministre de la Transition écologique, François de Rugy, l'actrice française a dénoncé l'arrêté sur la prolongation pendant le mois de février de la chasse aux oies sauvages, adopté le 31 janvier.

L'accusant de «soumission aux chasseurs», Brigitte Bardot a qualifié M.de Rugy de «lâche assassin».

«C'est un délit grave, lamentable qui mérite votre destitution immédiate du poste que vous occupez», résume-t-elle.

Le ministre de la Transition écologique n'a pas laissé ces accusations sans réponse. Dans une lettre de réponse, il a dénoncé les propos «insultants et diffamatoires» de l'actrice.

«Communiqué après communiqué, vous alimentez un climat général d'agressivité et de violence envers les responsables politiques, qui rend impossible tout débat démocratique», déplore-t-il.

​Il a également expliqué sa décision de prolonger la chasse en évoquant les «dégâts aux cultures et le déséquilibre de certains écosystèmes fragiles» dus à la croissance de la population des oies cendrées.

Le prédécesseur de François de Rugy, lui aussi, était vivement critiqué par Brigitte Bardot qui lutte pour les droits et la défense des animaux. En août dernier, elle a traité Nicolas Hulot de «trouillard de première classe qui ne sert à rien» et a conseillé à Emmanuel Macron de changer le titulaire de ce portefeuille.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала