Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou: les attaques israéliennes contre la Syrie doivent cesser

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosLe ministère russe des Affaires étrangères
Le ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France
S'abonner
Les raids israéliens contre le territoire syrien doivent cesser, car «toute frappe cause une déstabilisation supplémentaire», a déclaré à la presse russe Sergueï Verchinine, chef adjoint de la diplomatie russe, ajoutant que les opérations ne devaient pas dépasser «le cadre des objectifs antiterroristes».

Tout danger de raid israélien contre le territoire de la Syrie doit être écarté, a déclaré ce vendredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Verchinine.

«Pour ce qui est des dernières attaques israéliennes, nous déclarons que de telles frappes délibérées contre le territoire syrien souverain doivent cesser et être exclues», a-t-il souligné dans une interview aux médias russes.

«Toute frappe cause une déstabilisation supplémentaire», a constaté Sergueï Verchinine.

«Personne ne doit faire en Syrie ce qui dépasse le cadre des objectifs antiterroristes», a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, il a fait remarquer que la Russie et Israël faisaient fonctionner leur mécanisme «de déconfliction dans le domaine militaire qui existe depuis plus d'un an et qui est perfectionné».

Frappe aérienne - Sputnik France
Défense russe: les frappes israéliennes contre la Syrie font quatre morts et six blessés
Le problème de l'interaction entre les militaires russes et israéliens en vue d'éviter d'éventuels accidents entre eux en Syrie s'est posé avec acuité après qu'un avion militaire russe a été abattu par erreur par la défense antiaérienne syrienne dans le cadre d'un raid israélien en Syrie, le 17 septembre 2018, faisant 15 morts parmi les militaires russes.

Fin janvier, des militaires israéliens ont porté des frappes contre des entrepôts iraniens d'armes en Syrie et plusieurs batteries anti-aériennes qui avaient ouvert le feu contre les avions participants au raid. Ce dernier, le plus intense depuis mai dernier, avait été qualifié par les militaires de réaction à une tentative de tirs à la roquette contre le Golan. Une porte-parole militaire avait ensuite précisé à l'AFP que cette roquette avait été tirée depuis la Syrie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала