Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Selon Castaner, ce sont des Gilets jaunes qui ont pu mettre le feu au domicile de Ferrand

S'abonner
Alors que les Gilets jaunes sont redescendus ce samedi dans les rues pour le 13e volet de leur mobilisation, le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, a déclaré qu'il était temps «d'arrêter la violence» et a critiqué ceux «qui cherchent à attaquer, comme ils l'ont fait, le domicile privé» du président de l'Assemblée nationale.

Christophe Castaner a vivement critiqué ceux «qui cherchent à attaquer», au lendemain d'une tentative d'incendie «volontaire» à la résidence secondaire du président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand.

«Peut-être qu'il est temps d'arrêter la violence», a-t-il déclaré dans le Val-de-Marne.

Évoquant le mouvement des Gilets jaunes, qui en est à son treizième samedi consécutif de manifestations, il a parlé du dispositif de sécurité déployé à cette occasion.

Richard Ferrand - Sputnik France
Le président de l’Assemblée victime d’une tentative d’incendie volontaire de son domicile
«Moi, j'aimerais que nos forces soient concentrées sur le quotidien des Français et non pas sur quelques personnes qui cherchent au fond à nuire à nos forces, à nuire à nos institutions, à attaquer, comme ils l'ont fait, le domicile privé», a-t-il noté au cours d'une visite à l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante à Arcueil.

Le président de l'Assemblée nationale a déposé plainte pour dénoncer un acte grave. Le procureur de Brest, Jean-Philippe Recappé, pour qui «il s'agit d'un incendie criminel» a confirmé l'ouverture d'une enquête.

Toutefois, a-t-il dit à l'AFP, «il n'y a pas de tag qui permettrait de mettre en lien avec les Gilets jaunes, pas de revendications, pas de pénétration hostile dans la maison».

L'acte 13 des Gilets jaunes à Paris - Sputnik France
Acte 13: premiers débordements sur les Champs-Élysées (vidéo)
Richard Ferrand a été victime d'une tentative d'incendie de son domicile, à Motreff, dans le Finistère, a annoncé vendredi soir l'Assemblée nationale dans un communiqué.

Selon l'Assemblée, les gendarmes ont découvert sur place une couverture, un résidu de pneumatique et une torche artisanale imbibée de carburant. L'habitation n'a pas été détruite mais les fumées qui ont envahi l'intérieur semblent avoir provoqué des dégâts, d'après des médias.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала