Londres et Berne ont réglé la question de leur relation commerciale future post-Brexit

© Sputnik . Alexei Filippov / Aller dans la banque de photosBerne
Berne - Sputnik France
Lundi, Londres et Berne ont signé un accord visant à poursuivre leurs échanges commerciaux, évalués à 32 milliards de livres (36,5 milliards d'euros), en franchise de droits de douanes supplémentaires après le Brexit. La Suisse est le 5e marché d'exportation du Royaume-Uni en dehors de l'UE.

La Suisse et le Royaume-Uni ont signé lundi à Berne un accord assurant le maintien des bonnes relations économiques et commerciales entre les deux pays après le Brexit, a annoncé le gouvernement suisse.

La reine Elizabeth II - Sputnik France
«No deal» Brexit: Londres aurait un plan «secret» pour évacuer la reine
Cet accord entrera en vigueur dès que le Royaume-Uni sera sorti de l'Union européenne. Il permettra de garantir le respect des «droits et obligations économiques et commerciaux» résultant des accords conclus entre la Suisse et l'UE, a-t-il ajouté.

Le ministre britannique du Commerce, Liam Fox, s'est félicité de cette avancée, après avoir déclaré le mois dernier espérer la conclusion d'une quarantaine d'accords du genre avec des pays tiers d'ici au Brexit. «Cela va aider non seulement à soutenir les emplois au Royaume-Uni mais servira également de base solide pour renforcer plus encore la relation commerciale avec la Suisse alors que nous quittons l'UE», a-t-il dit dans un communiqué.

Brexit - Sputnik France
Le ministre du Brexit envisage sérieusement une sortie de l’UE sans accord
Le Royaume-Uni est un partenaire économique important de la Suisse. En 2017, il était le 6e marché d'exportation pour les marchandises suisses, évaluées à 11,4 milliards de francs suisses (10,1 milliards d'euros). De son côté, la Suisse est le 5e marché d'exportation du Royaume-Uni en dehors de l'UE.

Lors du référendum du 23 juin 2016, 51,9% des Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union européenne. Bien que la date du divorce ait été fixée au 29 mars 2019, la Première ministre britannique Theresa May a été chargée par la Chambre des communes de renégocier partiellement l'accord conclu avec Bruxelles qu'elle a rejeté le 15 janvier dernier à une large majorité. Cela a accru les chances du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne sans accord.

Par la suite, des dizaines de chefs d'entreprise ont appelé à soutenir l'idée d'organiser un autre référendum sur le Brexit. Mme May a déjà rejeté les appels en faveur d'un deuxième référendum, soulignant que le Royaume-Uni ne devrait pas reporter son retrait de l'Union européenne. Le pays devrait quitter l'UE le 29 mars 2019.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала