Un militant agresse un caméraman de la BBC lors d’un meeting de Donald Trump (vidéo)

© REUTERS / Leah MillisUn militant agresse un caméraman de la BBC lors d’un meeting de Donald Trump
Un militant agresse un caméraman de la BBC lors d’un meeting de Donald Trump - Sputnik France
En plein discours de Donald Trump, lundi soir, qui dénonçait la partialité des médias, le journaliste de la BBC Ron Skeans a été violement poussé par un des partisans du Président américain. À son tour, la chaîne britannique a protesté mardi auprès de la Maison-Blanche.

La BBC s'est indignée mardi, auprès de la Maison-Blanche, après l'agression d'un de ses caméramans lors d'un meeting de Donald Trump la veille, demandant à l'administration américaine un examen des mesures de sécurité entourant la presse.

Le journaliste de la chaîne britannique Ron Skeans a été agressé par un partisan du Président américain lors de son discours à El Paso, au Texas, lundi soir, alors qu'il se trouvait dans l'espace réservé aux médias.

Les «gilets jaunes» entament l’acte 2 de la mobilisation à Paris, 24 novembre 2018 - Sputnik France
La BBC veut «du sang»: l'agence recherche des «loups-garous en gilet jaune» russes à Paris
Le journaliste n'a pas été blessé par son agresseur, qui portait une casquette avec le slogan «Make America Great Again» («Rendons à l'Amérique sa grandeur») et qui a insulté les médias avant d'être expulsé par le service d'ordre.

Le chef du bureau de la BBC aux États-Unis, Paul Danahar, a indiqué mardi sur Twitter avoir demandé à la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, «un examen complet des mesures de sécurité après l'agression d'hier soir».

«L'accès à la zone média n'était pas contrôlé», a-t-il ajouté, cité par l'AFP. «Personne parmi les forces de l'ordre n'est intervenu avant, pendant ou après l'agression». Celle-ci «a été violente et désagréable, mais n'a pas menacé pas la vie» du caméraman, a précisé M.Danahar dans un autre message. «Toutefois, je crains que cela soit un pas vers quelque chose de plus grave contre un journaliste, si la calomnie envers les médias continue», a-t-il mis en garde.

Logo de la BBC - Sputnik France
La BBC illustre la visite de May à Bruxelles sur fond de bombardiers de la 2e GM (vidéo)
Un correspondant de la BBC à Washington, Gary O'Donoghue, qui couvrait le meeting d'El Paso, a expliqué que l'agresseur avait tenté de briser la caméra «après que le Président a plusieurs fois chauffé le public sur une partialité présumée des médias». Après l'agression, Donald Trump s'est interrompu et a demandé aux médias: «Ça va, tout va bien?».

À son tour, le chef de la diplomatie britannique, Jeremy Hunt, a dénoncé l'acte de mardi contre le cameraman de la BBC. À une question de Sky News qui lui demandait s'il était, à ses yeux, acceptable que Donald Trump électrise ses partisans au point de les voir s'en prendre physiquement à la presse, le secrétaire du Foreign Office a répondu: «Il n'est jamais acceptable qu'un journaliste ou un caméraman soit agressé simplement parce qu'il fait son travail», rapporte Reuters.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала