Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Emboîtant le pas à l’Iran, Israël veut rejoindre un espace économique centré sur Moscou

© Sputnik . Vladimir AstapkovichThe flag on the premises of the Embassy of Israel in Moscow which has suspended its operations as the diplomats go on strike.
The flag on the premises of the Embassy of Israel in Moscow which has suspended its operations as the diplomats go on strike. - Sputnik France
S'abonner
Israël et l’Iran, deux ennemis jurés, pourraient bientôt se côtoyer au sein de l'Union économique eurasiatique, alliance menée par Moscou et réunissant plusieurs ex-républiques soviétiques. La signature des accords respectifs avec l’Union ne signifierait pourtant pas que les deux pays commerceraient librement entre eux.

Israël et l'Iran envisagent de sceller prochainement un accord de libre-échange avec l'Union économique eurasiatique (UEEA), cette vaste zone entre anciennes républiques soviétiques, relate The Times of Israel.

Ali Khamenei - Sputnik France
«Un conflit entre l'Iran, Israël et d'autres pays de la région est possible»
Selon un porte-parole du ministère israélien de l'Économie, les négociations entamées en avril 2018 déboucheront sur la signature d'un accord prévoyant une coopération douanière, la levée des barrières commerciales, le développement de l'e-commerce ainsi que le contrôle des mesures sanitaires et phytosanitaires.

Parallèlement, I'Iran envisage lui-aussi de rejoindre l'UEEA. Or, précise The Times of Israel, chaque pays signe son propre accord de libre-échange avec l'Union, ce qui signifie en pratique que l'État hébreu ne sera pas en mesure de commercer librement avec Téhéran ou d'autres pays ayant conclu des accords similaires.

Iran's national flags are seen on a square in Tehran, Iran February 10, 2012 - Sputnik France
L’accord de libre-échange entre l’Iran et l’UEEA bientôt pleinement appliqué
Le bureau du Premier ministre israélien ajoute que les autorités sont déterminées à poursuivre leur pression économique sur Téhéran, de manière à ce qu'il modifie sa ligne politique.

L'Iran a signé en mai 2018 un accord provisoire de libre-échange avec l'UEEA, qui «ouvre la voie vers l'accord final». À ce jour, il envisage la mise en place d'un dispositif destiné à régler des litiges, mais ne concerne pas jusqu'ici la suppression des droits de douane.

L'Union économique eurasiatique (UEEA) a été fondée en 2014 par la Biélorussie, le Kazakhstan et la Russie. L'organisation a été ensuite rejointe par l'Arménie et le Kirghizistan, six autres pays —dont la Chine et la Moldavie- ont revêtu le statut de candidats et d'observateurs.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала