Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Berlin ne pourrait-il plus contrôler les ventes d’armes de Paris?

© Sputnik . Ekaterina Tchesnokova / Aller dans la banque de photosBerlin
Berlin - Sputnik France
S'abonner
Le 14 janvier, la France et l’Allemagne auraient signé un accord secret sur leurs ventes d’armes qui prévoirait que les deux parties ne puissent plus s’opposer à un contrat passé par l’une d’elles avec un pays tiers, comme la législation allemande le permet actuellement, indique le magazine allemand Der Spiegel.

Un document secret sur les exportations d'armes aurait été conclu entre Berlin et Paris, annonce l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

French Rafale fighter aircrafts come back aboard the French Charles-de-Gaulle aircraft carrier, after flights on November 23, 2015 at eastern Mediterranean sea, as part of operation Chammal in Syria and Irak against the Islamic State group - Sputnik France
Contrôle parlementaire sur les exportations d’armes: la France, mauvais élève européen
«Les parties ne s'opposeront à aucun transfert ni exportation vers des pays tiers», indique notamment le document que le magazine affirme avoir à sa disposition.

Le ministère français des Armées a toutefois qualifié ces informations de «fausses», précise le BFM TV.

«Il n'y a jamais eu de pacte et encore moins secret puisqu'en la matière, nous sommes en discussion avec l'Allemagne comme l'a officiellement annoncé Florence Parly début février», a indiqué un porte-parole du ministère à BFM TV.

Selon ce porte-parole, «pour le moment, nous n'avons encore trouvé aucune solution, l'enjeu est important, mais l'accord n'est pas simple à définir».

Depuis des mois, Berlin et Paris débattent pour savoir si l'Allemagne pourra opposer son veto aux accords français avec des partenaires comme l'Arabie saoudite. Un des derniers exemples est le blocage, à la suite de l'affaire Khashoggi, du contrat des missiles Meteor signé entre la France et l'Arabie saoudite. L'engin est assemblé par MBDA, une filiale d'Airbus, BAE Systems et Leonardo. Mais son système de propulsion et ses ogives sont produits en Allemagne. Au mois d'octobre dernier, Angela Merkel avait décidé de suspendre les ventes d'armes allemandes à Riyad entravant ainsi l'exécution du contrat franco-saoudien.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала