Blessé en Syrie et hospitalisé en Turquie, un chef du Front al-Nosra serait dans le coma

© AFP 2022 Omar haj kadourAmbulances, Syrie
Ambulances, Syrie - Sputnik France
Blessé à la tête lundi soir par un éclat d'obus, un des chefs du groupe terroriste Hayat Tahrir al-Cham*, Abou Mohammed al-Joulani, a été hospitalisé dans le sud de la Turquie, a fait savoir à Sputnik une source médicale locale.

Abou Mohammed al-Joulani (de son nom de naissance Ahmed Hussein al-Chara), fondateur de Hayat Tahrir al-Cham* (anciennement Front al-Nosra*), est dans le coma après avoir été grièvement blessé à la tête, a annoncé à Sputnik une source médicale turque.

«Blessé hier soir [lundi, ndlr] à la tête dans une explosion survenue dans la ville syrienne d'Idlib, [il] a été emmené à l'hôpital public d'Antakya, dans la province de Hatay [sud de la Turquie, près de la frontière syrienne, ndlr]», a déclaré la source.

Humanitärer Korridor Abu al-Duhur in der syrischen Deeskalationszone Idlib - Sputnik France
L'attaque des terroristes d'al-Nosra à Idlib repoussée par l'armée syrienne
Il s'agit du terroriste Abou Mohammed al-Joulani, selon le médecin.

«La personne qui a été amenée à l'hôpital a été blessée à la tête par un éclat d'obus, ce qui a entraîné une commotion cérébrale. Elle a été opérée à la tête. […] Elle a été placée en soins intensifs, son état est grave, elle est dans le coma», a ajouté la source.

Auparavant, le journal syrien al-Watan avait annoncé qu'un tribunal pénal de Damas avait condamné à mort par contumace les dirigeants et les membres de groupes terroristes tels que Hayat Tahrir al-Cham*, Faylaq al-Rahmane et Jaych al-Islam*, dont al-Joulani. La liste des accusés compte plus de 40 terroristes, pour la plupart originaires de la Ghouta orientale, banlieue de l'est de Damas.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала