Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Endormi dans sa voiture, un Afro-Américain tué d'au moins 25 balles par la police

© REUTERS / Brian FrankPolice des USA (photo d'illustration)
Police des USA (photo d'illustration) - Sputnik France
S'abonner
Une nouvelle personne a été tuée par la police aux USA. Un jeune noir a été abattu par au moins 25 balles, alors qu'il dormait à l'intérieur de sa voiture. Les forces de l'ordre assurent qu'il a tendu la main vers son arme en se réveillant et en constatant leur présence. L'avocate estime que rien ne justifie un tel niveau d'usage de la force.

Début février, six policiers ont criblé de balles un Afro-Américain de 20 ans qui s'était endormi au volant de son véhicule sur le parking d'un fast-food à Vallejo, près de San Francisco, informe la presse locale.

Au total, ce jeune a reçu au moins 25 balles qui l'ont touché au visage, à la gorge, à la poitrine, à l'oreille, etc.

«C'était excessif. Rien ne justifie un tel niveau d'usage de la force, et aucune raison n'explique qu'on tire autant de fois sur quelqu'un», a déclaré son avocate à l'AFP, s'indignant du fait que les agents aient agi comme s'ils étaient au stand de tir.

On apprend que le soir du drame, l'homme avait décidé de passer tard dans la soirée après avoir terminé un enregistrement — il était jeune rappeur — dans un fast-food mexicain. Ayant remarqué une voiture avec le moteur allumé et un homme affalé sur le volant à l'intérieur, les employés de l'établissement ont contacté la police.

Comme l'expliquent les policiers, arrivés sur place ils ont aperçu une arme de poing à l'intérieur du véhicule. Réveillé, le jeune homme a ignoré leurs appels à lever les mains et a tendu sa main vers l'arme.

«Craignant pour leur sécurité, les six officiers ont fait usage de leurs armes de service», indique l'agence citant un communiqué de la police de Vallejo.

Une voiture de police américaine (archives) - Sputnik France
La police américaine a tué un client noir «par erreur» lors du Black Friday
Selon les autorités, l'arme retrouvée dans la voiture était chargée et signalée volée dans l'Oregon voisin.

L'avocate estime pour sa part que si les policiers se sentaient réellement menacés, ils auraient dû s'abriter derrière leurs véhicules et utiliser leur sirène ou un mégaphone pour réveiller le jeune homme.

Cette mort s'inscrit dans une longue série impliquant des policiers américains.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала