Préparatifs US d’invasion du Venezuela: des forces dépêchées à Porto Rico et en Colombie

© Sputnik . Vladimir PirogovMilitaires américains
Militaires américains - Sputnik France
Le transfert d’unités militaires américaines à Porto Rico et en Colombie témoigne du fait que les États-Unis préparent l’invasion du Venezuela, selon le secrétaire du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev.

Le transfert de militaires américains à Porto Rico et en Colombie fait partie des préparatifs des États-Unis pour l'invasion du Venezuela, estime le secrétaire du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev.

«Faisant montre de sarcasme et d'arrogance envers le peuple vénézuélien, les États-Unis préparent l'invasion militaire d'un État indépendant. Le transfert des forces d'opérations spéciales américaines à Porto Rico, le débarquement d'unités militaires des États-Unis en Colombie et d'autres faits indiquent sans ambiguïté que le Pentagone renforce son groupe armé dans la région afin de l'utiliser dans une opération visant à écarter du pouvoir le Président en exercice légalement élu Nicolas Maduro», a déclaré M.Patrouchev dans une interview accordée au quotidien russe Argoumenti i fakti.

Antonio Hamilton Mourao - Sputnik France
Le Brésil permettra-t-il aux USA d'utiliser son territoire pour intervenir au Venezuela?
L'opposant Juan Guaido, renvoyé du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé le 23 janvier «Président en exercice» du pays et a prêté serment au cours d'une manifestation. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim». Une quarantaine de pays, dont une vingtaine de pays européens, en ont fait de même. La Russie, la Chine et plusieurs autres pays ont, quant à eux, soutenu Nicolas Maduro en tant que Président légitime du Venezuela.

L'opposition vénézuélienne a essayé le 23 février de faire parvenir une aide humanitaire dans le pays, que le Président légitime Maduro refuse d'accueillir. Le gouvernement de M.Maduro indique qu'il n'y a pas de crise humanitaire au Venezuela et que les tentatives d'acheminer une aide sont une provocation qui sert à cacher une agression contre le pays. Nicolas Maduro a déjà rompu les relations diplomatiques avec les États-Unis et la Colombie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала