Quand les policiers n’ont pas besoin de manifestants pour se blesser (vidéos)

© SputnikLes CRS emploient du gaz lacrymogène contre des Gilets jaunes à Paris
Les CRS emploient du gaz lacrymogène contre des Gilets jaunes à Paris - Sputnik France
Si les manifestants se plaignent des blessures occasionnées par les forces de l’ordre lors de rassemblements, ils n’en sont pas les seules victimes. Sputnik a compilé des vidéos montrant des policiers blessés par leurs collègues ou par eux-mêmes.

Parfois, les policiers assurant l'ordre public durant diverses manifestations se passent de manifestants pour être blessés. Florilège.

Certains incidents restent mineurs, comme sur cette vidéo montrant un policier blessé par son propre collègue traîne légèrement la jambe.

Certains tirs ne touchent pas de collègues, mais leurs boucliers.
Quelques policiers sont victimes de leur propre maladresse, comme celui de cette vidéo qui échoue à jeter une grenade, qui lui explose dans la main.
Mais parfois la maladresse tourne mal et la victime doit être évacuée du «champ de bataille».

Hélas, les tirs accidentels contre certains collègues peuvent aboutir à des conséquences tragiques.

En juin 2017, un policier municipal a été gravement blessé par un de ses collègues, qui lui a tiré une balle en plein thorax au stand d'entraînement.

Enfin, certains cas mettent hors de cause la maladresse, lorsque des policiers se battent entre eux.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала