Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Au cœur du pouvoir»: une multinationale US sponsorise la présidence de l’UE

© AFP 2021 PHILIPPE HUGUEN A one euro coin is pictured on one US dollar notes
A one euro coin is pictured on one US dollar notes - Sputnik France
S'abonner
Alors que Coca-Cola a été désignée pour sponsoriser la présidence de l'UE par Bucarest à partir du 1er janvier, l'ONG de défense des consommateurs Foodwatch juge que «ce faisant, le géant des sodas se place au cœur du pouvoir, des instances européennes». Elle a lancé une pétition afin de mettre un terme à ce partenariat.

L'association européenne de défense des consommateurs Foodwatch a condamné le partenariat de Coca-Cola avec la présidence roumaine du Conseil de l'Union européenne.

«On peut se demander quelle influence ce sponsoring par un poids lourd de la malbouffe a sur la politique européenne», indique un message sur le site de l'ONG.

Afin de demander la fin de ce partenariat, l'ONG a lancé une pétition. Dans une lettre adressée au président du Conseil européen, Donald Tusk, et au Premier ministre roumain, Viorica Dancila, datée du 26 février, Foodwatch dénonce «un possible conflit d'intérêts» et indique que le géant des sodas «se place au cœur du pouvoir, des instances européennes».

«Coca-Cola est allée trop loin en tentant d'acheter ses entrées politiques de la sorte. Nous, Européens, refusons que Coca-Cola, ou toute autre multinationale, puisse être considérée comme "sponsor" de représentants politiques ou institutions, compte tenu des évidents conflits d'intérêt».

De son côté, Foodwatch estime que «cette collusion entre les instances de l'UE et les intérêts des entreprises mine encore davantage la confiance des citoyens dans la politique et les décideurs européens, alors qu'il est au contraire indispensable de renforcer la transparence et la démocratie en Europe».

Avec une pétition lancée en France, en Allemagne et aux Pays-Bas où Foodwatch est présente, l'ONG demande au président du Conseil européen, M.Tusk, de mettre en place une politique fixant des règles claires pour les futures présidences afin de garantir que de tels parrainages et potentiels conflits d'intérêts ne se reproduisent pas. Pour l'instant, la pétition a recueilli plus de 21.000 signatures.

La célèbre multinationale américaine a été désignée pour sponsoriser la présidence de l'UE par Bucarest, du 1er janvier au 30 juin 2019. Coca-Cola avait déjà sponsorisé la présidence polonaise en 2011, rappelle Foodwatch.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала