20% des personnes au chômage en France gagnent plus que si elles travaillaient

© AFP 2022 Pascal Guyot Pôle Emploi
Pôle Emploi - Sputnik France
Selon les statistiques révélées par la ministre du Travail Muriel Pénicaud, un chômeur sur cinq toucherait une allocation supérieure à son travail antérieur. Il s’agit essentiellement de personnes multipliant les contrats de courte durée en alternant avec des périodes d’inactivité, précise Capital.

Un chômeur sur cinq, soit au moins 600.000 allocataires, toucherait plus que son précédent salaire, d'après les statistiques rendues publiques par Muriel Pénicaud ce mardi lors d'une conférence de presse conjointe avec Édouard Philippe sur la suite de la réforme de l'assurance chômage. «C'est une donnée issue de Pôle emploi, datant de 2017», a précisé dans la foulée une source dans son entourage, citée par Capital.

la princesse Diana - Sputnik France
La fresque en hommage à Lady Di à l’endroit de son décès dégradée à Paris (image)
«Il existe des cas où le montant des allocations dépasse le salaire moyen perçu antérieurement. Ce n'est pas la majorité, mais cela existe», a réitéré le Premier ministre Édouard Philippe, tout en sous-entendant que les choses allaient changer. Ainsi, le gouvernement envisage de présenter la réforme de l'assurance chômage au printemps et de mettre en place de nouvelles règles d'indemnisation applicables dès cet été, notamment en matière d'indemnisation des cadres.

D'après le journal, le décalage en question n'apparaitrait que dans un cas spécifique. À savoir, quand on multiplie les contrats de courte durée, en alternant avec des périodes d'inactivité. Dans ce cas, l'allocation chômage est calculée sur la base d'un salaire journalier, et non pas mensuel.

Benjamin Griveaux - Sputnik France
Après Macron et Séjourné, Benjamin Griveaux attaque Sputnik France
Cela concerne, par exemple, ceux qui travaillent uniquement les 15 premiers jours du mois pendant six mois. Une fois au chômage, ils auront par exemple 1.000 euros par mois pendant 3 mois alors qu'un temps plein aurait eu 500 euros par mois pendant six mois.

Certains experts ont toutefois des doutes sur les statistiques annoncées. Selon RTL, Pôle Emploi répond en interne que les données transmises par le gouvernement semblent étonnantes.    

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала