Émeutes à Grenoble après la mort de deux jeunes sur un scooter volé (vidéo)

© REUTERS / Charles PlatiauPolice française (image d'illustration)
Police française (image d'illustration) - Sputnik France
La mort de deux jeunes sur un scooter volé survenue lors d’une course-poursuite avec la police a déclenché des émeutes dans le quartier Mistral de Grenoble, dont les victimes étaient originaires.

Plusieurs voitures ainsi que des engins de chantier ont été vandalisés dans la nuit du 3 au 4 mars à Grenoble après la mort de deux adolescents survenue lors d'une course-poursuite en scooter avec la police, relatent les médias français.

Un manifestant blessé lors de l'Acte 14 des Gilets jaunes à Paris - Sputnik France
Gilets jaunes: «trois fois plus d'interpellations que lors des émeutes de 2005»
Selon ces derniers, les deux hommes, âgés de 17 et 19 ans, roulaient sans casques et ont refusé un contrôle de police avant de percuter un bus tandis qu'un véhicule de la brigade anti-criminalité les poursuivait. Une information judiciaire a été ouverte pour éclaircir les circonstances de l'accident. Le scooter était volé.

Les proches des victimes, cités par l'AFP, estiment que la police «est responsable de leur mort». Bien que le maire de Grenoble, Eric Piolle, ait appelé la population «à ne pas rajouter des violences urbaines à ce drame», le quartier Mistral a été le théâtre de deux nuits d'émeutes incluant plusieurs incendies de véhicules et des dégradations de mobilier urbain.

Selon Ouest-France, une caserne de CRS a été prise pour cible. Des policiers et gendarmes ont répliqué à des jets de cocktails Molotov par des tirs de grenades lacrymogènes et de balles de défense. Dimanche soir, des renforts policiers étaient toujours présents dans le quartier.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала