Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La France réagit officiellement à la candidature de Bouteflika en Algérie

© AP Photo / Sidali DjarboubAbdelaziz Bouteflika
Abdelaziz Bouteflika - Sputnik France
S'abonner
Le ministère français des Affaires étrangères a commenté la décision du Président algérien sortant de déposer sa candidature à l’élection présidentielle et a souligné que c’était au peuple algérien de décider de son futur.

Après que dimanche, la date butoir de dépôt des candidatures à la présidentielle en Algérie, le directeur de campagne d'Abdelaziz Bouteflika a déposé son dossier au Conseil constitutionnel, le Quai d'Orsay a affirmé espérer que le vote se déroulerait dans les meilleures conditions possibles.

«Nous avons pris note de la candidature du Président Bouteflika. Nous souhaitons que l'élection présidentielle se déroule dans de bonnes conditions. C'est au peuple algérien qu'il appartient de choisir ses dirigeants et de décider de son avenir», a déclaré lundi le Quai d'Orsay.

La communauté algérienne se mobilise à Paris contre un 5e mandat de Bouteflika - Sputnik France
«Peuple souverain»: le message des manifestants contre Bouteflika à Paris pour l'Algérie
Au pouvoir depuis 1999, Abdelaziz Bouteflika a été victime d'un AVC en 2013. Le 20 février, il a annoncé qu'il se présenterait pour un cinquième mandat. Suite à l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle du 18 avril 2019, des manifestations populaires la dénonçant ont eu lieu dans plusieurs villes d'Algérie. Le 22 février, des milliers d'opposants à la candidature de M. Bouteflika ont manifesté dans plusieurs villes d'Algérie, dont Alger. Le 1er mars, les manifestations ont fait un mort et 183 blessés, selon l'Algérie Presse Service, qui se réfère au ministère de la Santé.

Dans sa lettre lue dimanche soir à la télévision nationale, le Président Bouteflika a annoncé que «si le peuple algérien me renouvelle sa confiance» le 18 avril, «je prends solennellement devant Dieu, et devant le peuple algérien» l'engagement d'organiser «une élection présidentielle anticipée» dont la date sera arrêtée par une «conférence nationale» mise en place après le scrutin.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала