Le ministre vénézuélien du Pétrole attendu à Moscou

© AP Photo / Anis BelghoulManuel Quevedo, ministre vénézuélien du Pétrole
Manuel Quevedo, ministre vénézuélien du Pétrole - Sputnik France
Le ministre vénézuélien du Pétrole Manuel Quevedo est en route pour Moscou afin de compléter le transfert du siège de PDVSA en Russie, selon la vice-Présidente Delcy Rodriguez.

Sur fond de crise politique qui embrase son pays, le ministre vénézuélien du Pétrole Manuel Quevedo se rendra à Moscou pour finaliser le transfert du siège de la compagnie pétrolière nationale PDVSA dans la capitale russe, a annoncé la vice-Présidente du pays latino-américain Delcy Rodriguez.

«Le ministre du Pétrole Manuel Quevedo est actuellement en route pour compléter le transfert du siège de PDVSA de Lisbonne à Moscou. D'ailleurs, nous envisageons de transférer ici le siège de la compagnie nationale chargée du fer et de l'aluminium», a fait savoir Mme Rodriguez sur le plateau de la chaîne Rossiya 24.

Crise au Venezuela - Sputnik France
Que signifie en réalité le transfert à Moscou du siège européen du géant pétrolier PDVSA?
Fin janvier, Washington a introduit un nouveau volet de sanctions à l'encontre des autorités vénézuéliennes, en vertu duquel la compagnie pétrolière nationale PDVSA n'est plus autorisée à bénéficier des revenus de son commerce avec les États-Unis tandis que ses avoirs à l'étranger sont bloqués.

Caracas a en réaction qualifié ces mesures d'illégales et accusé les États-Unis de chercher à mettre la main sur les réserves de pétrole vénézuéliennes.

Troubles à Caracas - Sputnik France
Pétrole: les États-Unis frappent-ils le Venezuela afin d’affaiblir la Chine?
Fin janvier, l'opposant vénézuélien Juan Guaido s'est autoproclamé Président en exercice du pays et a prêté serment au cours d'une manifestation. Donald Trump l'a alors reconnu en tant que Président par intérim.

Une cinquantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l'Allemagne, ont suivi l'exemple de Washington. La France a également reconnu M.Guaido comme «Président en charge». La Chine, la Russie, la Turquie et le Mexique ont apporté leur soutien au gouvernement en place.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала